Le message du président

Les saisons passent. Le bon travail reste.

Date de publication

Le mardi 19 février 2019, 14 h 30

Et c’est ainsi que ça commence.

Cette saison au SEFPO que l’on qualifie de douce folie. 

Les élections, à la fin du mois de mai, pour le Conseil exécutif, les comités et, enfin et surtout, les postes de président et premier vice-président / trésorier.

Dans toutes mes années au Conseil exécutif, je ne l'ai jamais vue commencer si tôt ou de façon aussi agressive. Et certainement pas de façon aussi vicieuse. 

Notre premier vice-président/trésorier, Eddy Almeida, a récemment écrit un blog dans lequel il parlait des médias sociaux et de la façon dont nous communiquons les uns avec les autres. 

En un mot, il demandait que nos communications soient respectueuses, toujours soucieuses du fait qu’un autre être humain se trouve à l’autre bout de nos transmissions.

Un être humain qui a une famille. Un être humain qui a une réputation. Un être humain qui a des problèmes au quotidien, comme vous et moi. Et un être humain qui a des sentiments. 

Nos membres avaient beaucoup aimé ce message. 

La réponse a été énorme et positive, si ce n’est de quelques idiots sans nom qui semblent tirer un malin plaisir à faire du mal sans révéler leur nom.

Récemment, on a découvert qu’un certain nombre de fausses pages Facebook avaient été créées pour m’attaquer et attaquer certains autres dirigeants. 

Les caricatures, à mon avis, sont à la fois âgistes et misogynes. Le contenu est calomnieux et diffamatoire, avec le message fondamental qu’un changement doit se produire. 

Bon, il n'y a rien de mal à avoir cette opinion. C’est ça la démocratie. Tout le monde a droit à son opinion.

Pour autant, tout au moins, qu’on s’identifie.

Ces attaques sans nom et sans visage n'aident pas vos candidats. En fait, l'expérience me dit qu'elles font exactement le contraire.  

Je suis fier de diriger un syndicat qui encourage et s’attend à des débats acharnés et ardus.

C'est dans notre ADN.

Mais l'anonymat dissimule la lâcheté.  Ainsi, sortez de votre cachette et engagez-vous dans un véritable débat avec nous.
 
Entre temps, face à cette diffamation numérique, la machine du SEFPO continue de tourner.

  • Nous avons forgé des alliances avec des étudiants.
  • Nous avons poursuivi notre travail avec les banques alimentaires.
  • Nous avons préparé et présenté un budget complet à plusieurs endroits au comité permanent.
  • Nous avons soutenu les parents d'enfants autistes et conduit l'appel à la démission de la ministre MacLeod.
  • Nous avons négocié un premier contrat historique pour nos membres du personnel de soutien à temps partiel des collèges. 
  • Nous avons négocié une convention collective de trois ans avec nos employés de première ligne membres de l’OPSSU, bien avant l’expiration de l’entente en cours. 
  • Nos nombreux appels à l'action pour réduire le vol à l'étalage dans les points de vente de la LCBO ont entraîné une amélioration de la sécurité dans de nombreux magasins.
  • Notre solide campagne contre la privatisation de la vente de cannabis a convaincu quelque 77 municipalités de refuser le plan du gouvernement Ford.
  • Nous nous sommes joints à Unifor pour déléguer des militants des deux syndicats à Queen's Park pour parler aux députés provinciaux du prochain budget provincial. Nos professionnels de la santé et membres des services correctionnels se rendront à l'assemblée législative le mois prochain pour poursuivre des missions similaires.
  • Nous continuons de négocier, défendre et organiser chaque jour.

En ce qui concerne nos prochaines élections, vu que la saison semble avoir débuté tôt, permettez-moi de donner quelques conseils aux candidats.

Portez-vous candidat pour une cause plutôt que contre quelqu'un. 

Les possibilités ne manquent pas cette fois-ci. Nous avons eu cinq démissions au sein du Conseil exécutif, et tandis que je ne m’étendrai pas sur les détails, ils avaient tous de bonnes raisons, allant de raisons familiales à des raisons de santé et de perfectionnement professionnel, jusqu’au ras le bol des petits jeux politiques mesquins décrits plus haut.

Ainsi, le prochain Conseil exécutif aura de nombreux nouveaux arrivants. 

C'est à la fois bien et difficile.

C’est bien parce que de nouveaux militants s’engagent.

Et c'est difficile en raison de la courbe d'apprentissage accélérée nécessaire pour remporter le combat de nos vies contre l’ennemi véritable, le gouvernement de Doug Ford.

Ainsi, aux personnes qui envisagent de s’engager, je leur souhaite la bienvenue dans la course.
 
Et si vous entrez en lice, faites-le respectueusement, positivement et avec un nom. Essayons de garder les folies au minimum. 
 
Solidairement,

Smokey

Warren (Smokey) Thomas
Président, Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario
@OPSEUSmokey
facebook.com/OPSEUSmokey

Affichez tous les messages du président : de 2009 à aujourd’hui