Pour que la machine fonctionne

Date de publication

Le mercredi 5 juin 2019, 14 h 15

Ça prend de la détermination, un travail acharné et du temps pour construire un mouvement puissant. Et pour que tout fonctionne parfaitement, ça prend aussi des ressources et de l'expérience. C'est pourquoi j’ai le grand honneur de continuer de servir nos membres à titre de premier vice-président/trésorier du SEFPO. 

Nous avons construit une machine puissante, mais pour qu’elle fonctionne, nous avons besoin d’une gestion saine des finances et des investissements. Nous croyons en ce que nous faisons, mais pour que ça fonctionne, nous devons investir en nous-mêmes et en notre syndicat à long terme.

Le Congrès 2019 est passé, mais le travail ne fait que commencer.

Nous avons un plan solide, et mon travail consiste à faire en sorte que nous puissions en assumer le prix. C'est pourquoi je suis si heureux de vous dire que notre syndicat est en excellente santé financière et que nous sommes prêts à relever les défis de l’avenir, ainsi que les défis que Doug Ford pourrait essayer de jeter sur notre chemin.  

Pouvons-nous nous attendre à faire face à des tactiques antisyndicales et à des conflits de travail? Oui.

Devrons-nous avoir recours à la Charte ou à d’autres moyens légaux pour contester les actions de Doug Ford? Oui.

Allons-nous intensifier notre campagne Ensemble pour gagner pour un meilleur Ontario? Oui.   

En avons-nous les moyens? Oui, définitivement oui.

Il faut être acrobate pour établir un budget; les priorités à prendre en considération sont toujours nombreuses. Nous devons maintenir des services de qualité supérieure pour nos membres et nous devons anticiper les coûts futurs. Nous devons aider nos unités de négociation à négocier de bons contrats, et nous devons investir pour organiser de nouveaux membres et appuyer aussi nos toute nouvelles unités de négociation.    

Et en plus de cela, nous devons rester conscients de notre priorité centrale immuable, laquelle consiste à protéger les emplois de nos membres et la qualité élevée des services publics qu’ils fournissent. Avec Doug Ford à la tête de notre province, nous avons du pain sur la planche. Mais heureusement, nous savons ce que nous faisons.

Que ce soit la gestion des finances d’un ménage ou d’un syndicat aussi puissant que le SEFPO, la meilleure façon de dépenser est d’investir. En ma qualité de premier vice-président/trésorier du SEFPO, je me suis toujours engagé à investir dans nos membres et dans l’infrastructure qui les soutient.

C'est pourquoi j'ai eu le grand plaisir d'annoncer, récemment, que nous avions réalisé l'achat d'un immeuble au 155 du chemin Lesmill, qui sera utilisé pour loger des bureaux et comme Centre de formation des membres. Cet investissement découlait du bon sens. Notre syndicat grandit et nous avons besoin de l'infrastructure pour soutenir les besoins croissants de nos membres.

Tandis que nous rapatrions de plus en plus de services et de ressources pour les membres à l’interne, nous dépensons plus intelligemment dans l'avenir de notre syndicat et des générations futures de membres du SEFPO.

Et nous savons que les biens immobiliers sont parmi les meilleurs investissements que nous puissions faire, et plus particulièrement dans un marché comme celui de Toronto, où la valeur de ces biens augmente sans cesse. Notre cote est en hausse et avec notre arsenal de biens, dont notre effectif féroce, nous sommes plus que jamais prêts à relever les défis qui nous attendent.

Je suis loin d’être le seul à l'affirmer. C'est aussi exactement ce que la vérificatrice indépendante du SEFPO a confirmé dans le cadre de son rapport officiel, présenté à l’occasion du Congrès. Nous sommes en bonne santé et constituer un bon portefeuille d'actifs est une approche intelligente à long terme. 

C'est pourquoi le Conseil exécutif du SEFPO a approuvé la campagne Ensemble pour gagner. Elle représente aussi un investissement pour notre syndicat et pour l'avenir de notre province.

Nous pouvons mettre un frein au programme de Doug Ford, mais pour cela, il faut que nos dirigeants locaux et nos membres soient au cœur de l’action. C'est pourquoi nous devons mobiliser comme jamais auparavant.

Nous devons nous battre intelligemment si nous voulons gagner, et nous devons investir pour nous battre intelligemment. Je m’engage à assurer le succès de cette campagne, de façon que notre syndicat puisse continuer de travailler pour tout le monde.

En solidarité,

Eduardo (Eddy) Almeida
Premier vice-président/trésorier
Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario
@OPSEUEddy

Afficher tous les messages du vice-président : de 2011 à aujourd’hui