Une position financière solide pour la nouvelle année

Date de publication

Le jeudi 24 Janvier 2019, 12 h 30

Bienvenue en 2019! J’espère que vous avez tous et toutes apprécié les fêtes et passé du bon temps en famille et avec vos amis. Nous avons été très occupés l’an dernier et nous avons vraiment de quoi être fiers.

Se retrouver avec ses proches nous rappelle aussi qui nous sommes et quelles sont nos valeurs. Je n’ai pas été élevé dans une famille qui était riche. Mes parents étaient paysans et ils ont travaillé dur toute leur vie. Ils m’ont donné la valeur de l'argent et m’ont toujours dit qu’il fallait être prêt pour faire face à tout ce que la vie met sur notre chemin.

C'est pourquoi à mon poste de premier vice-président/trésorier du SEFPO, j’accorde une grande valeur à l’argent que nos membres contribuent pour nous permettre de rester forts, et je me suis donné pour mission de faire en sorte que chacun de ces dollars soit dépensé avec sagesse. Nos membres cotisent 1,375 pour cent de leur salaire brut au SEFPO, soit à peu près 97 millions de dollars par année pour maintenir un énorme réseau de soutien et de services pour nos membres et leurs sections locales, dont un solide fonds de grève pour les appuyer pendant les négociations.

Une gérance prudente de la façon dont cet argent est dépensé est une grosse responsabilité, et une que je prends très au sérieux. La responsabilité commence ici. C’est pourquoi nous faisons très attention de savoir où va chaque cent noir qui nous est confié. Nous avons trouvé des moyens d’économiser à bien des endroits.  Par exemple, la publicité payante. Nous n’avons pas besoin de dépenser beaucoup sur des annonces car nous sommes présents à bien des endroits, faisant l’objet d’une forte couverture médiatique dans les journaux, à la radio, à la télévision et en ligne. Quand Smokey et le SEFPO parlent, les gens s’intéressent. Ils écoutent.

Nous avons beaucoup travaillé pour faire en sorte que le SEFPO se trouve dans une excellente position financière, et c’est en partie grâce à la gestion diligente de plusieurs conseils exécutifs successifs. Sans leurs efforts et le soutien de nos membres, nous n’en serions pas là aujourd’hui.

Ce qui m’amène à la bonne nouvelle. Je suis fier de dire que le SEFPO a bouclé l’année 2018 avec notre meilleur audit à date! Nous avons enregistré des profits de 100 000 $. Une solide position financière est le seul moyen de se préparer au budget austère que nous prépare le gouvernement Ford, dans lequel nous verrons des coupures au niveau des services et un regain de privatisation. En travaillant ensemble, nous pouvons les empêcher de démonter tout ce que nous avons construit dans cette province. Et nous allons le faire en dépensant de manière intelligente, en nous battant de manière intelligente et en restant unis.

Voici certaines des ressources auxquelles les sections locales auront accès pour nous aider à transmettre le message du programme destructeur de M. Ford :

Fonds local de lutte contre Ford : Nous mettons 500 000 $ de côté pour aider les sections locales à mobiliser leurs membres, à engager les politiciens et à conduire des activités communautaires pour sensibiliser les gens sur le programme des conservateurs. Des fonds seront également fournis pour les frais accessoires, tels que repas et déplacements. (Dans la mesure du possible, le membre veillera à facturer l'employeur. Si c'est impossible, le membre remplira une demande de remboursement des frais.) Le fonds prévoit 60 000 $ pour chaque région.

Fonds de congé des sections locales: Ce fonds aide les sections locales à gérer leurs affaires. Le remboursement maximal pour les congés a passé de 25 $ à 35 $ par membre en règle par année, avec 28 $ pris en charge centralement et 7 $ financé par la section locale.

Fonds de démarrage des sections locales : Les fonds visant à couvrir les frais de démarrage associés à l’établissement d’une nouvelle unité ont passé de 1 000 $ à 2 500 $. Ces fonds sont offerts aux nouvelles sections locales en attente de leur première convention collective ou aux unités nouvellement organisées qui n’ont pas encore de contrat.

Remise accordée aux sections locales : Les sections locales plus petites bénéficieront d’une augmentation de leur remise minimum, laquelle a doublé, passant de 500 $ à 1 000 $.

Le SEFPO est aux premières lignes de cette lutte et nous sommes les mieux placés pour protéger les services publics sur lesquels comptent nos membres et tous les habitants de cette province.

Je crois que mes parents seraient fiers.

Solidairement,

Eduardo (Eddy) Almeida
Premier vice-président/trésorier
Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario
@OPSEUEddy