Publications

Bulletin de négociation 2011 Numéro 6

Date de publication

Le vendredi 15 juillet 2011 h (Jour entier)

Numéro 6,  15 juillet 2011

Un soutien exceptionnel!

Le 14 juillet, nous, le personnel de soutien des collèges, avons pris une décision difficile. La décision était de rester unis pour nos revendications pour un contrat équitable qui protège nos emplois aujourd’hui et dans l’avenir. Notre message : nous n’accepterons aucune concession.

En dépit des meilleurs efforts de l’employeur pour interférer dans cette ronde de négociation et ce vote, nous avons gagné un mandat de grève avec 77 pour cent. Vous vous êtes montrés inébranlables à l’égard de vos revendications et de votre équipe.

L’équipe vous remercie tous et toutes pour vos efforts de mobilisation, pour être restés en contact et pour avoir voté. Vous êtes la raison pour laquelle nous sommes parvenus à obtenir ce mandat de grève.

Le travail qui reste à faire sera difficile. Tandis qu’un mandat de grève représente un accomplissement remarquable, nous retournons maintenant à la table avec un mandat solide pour négocier avec les collèges. Toutefois, comme nous l’avons dit plus tôt, l’employeur doit se mettre à négocier sérieusement. On a fini de jouer; les membres ont montré qu’ils sont prêts à faire tout ce qu’il faut pour conclure une bonne entente.

Au cours du mois et demi qui suit, nous allons devoir continuer de leur montrer de quoi nous sommes faits. De nombreuses sections locales ont mis sur pied des comités de grève, ont eu des réunions pour planifier la grève et des membres se sont inscrits pour les tâches de grève. Il est temps de se préparer comme il faut. Nous sommes sur la bonne voie. Environ 4 000 membres se sont inscrits aux tâches de grève avant le vote de grève. Si vous ne l’avez pas déjà fait, nous vous encourageons à communiquer avec le président de votre section locale pour trouver l’information sur le Web.

Communiquez avec le comité de grève de votre section locale pour découvrir ce qu’il y a à faire.

Dans les quelques prochains jours, nous afficherons une FAQ pour vous aider à vous préparer à exercer des moyens de pression à votre lieu d’emploi, y compris certains conseils utiles sur la gestion de vos propres finances dans l’éventualité d’une grève. Mieux vous serez préparés et plus l’employeur comprendra votre détermination à obtenir ce que vous voulez.

Le 1er septembre - notre délai de grève – n’est pas si loin que ça.

Nous avons également besoin que nos membres :

  • parlent aux étudiants, au personnel enseignant et à leurs amis et voisins pour appuyer notre cause;
  • parlent à leurs frères et soeurs en milieu de travail à propos de ce que nous avons réalisé à date et de ce dont nous avons besoin pour obtenir une entente satisfaisante;
  • montrent leur solidarité en portant le macaron « L’indispensable soutien ».

Laissez savoir à la direction de vos collèges que vous êtes déterminés à aller au-delà du vote de grève. Rappelez à l’employeur chaque fois que vous le pouvez que tout le monde a besoin de soutien. Nous avons déjà fait une différence. Il est maintenant temps de terminer ce que nous avons commencé.

Message du président

Nous avons désormais un mandat de grève sur lequel nous baser. Le refus de l’employeur de nous donner du temps pour la mobilisation, son interférence dans les affaires du syndicat, son comportement irrespectueux et le fait qu’il mette son nez dans la conduite du vote, qu’il ne pose pas toutes ses revendications sur la table et qu’il refuse d’offrir quoi que ce soit de monétaire n’ont pas donné les résultats escomptés. Le personnel de soutien a bien vu ce qu’il manigançait.

Notre objectif est une convention collective que nous pouvons présenter à nos membres et leur recommander d’accepter, pas une grève. Les 19, 20 et 21 juillet prochains, nous retournerons à la table pour négocier.

Nous serons appuyés par les résultats du vote du 14 juillet. Je veux être parfaitement clair, la seule raison pour nous de tomber en grève est si l’employeur continue avec ses pratiques d’interférence, son comportement irrespectueux et ses ingérences constantes.

Nous sommes engagés à obtenir une entente et nous espérons que l’employeur s’est fixé le même objectif.

Nous continuerons de communiquer avec vous, nos membres, chaque jour, en personne, par téléphone ou par courriel. Contrairement à l’équipe de l’employeur, nous sommes responsables vis-à-vis de nos membres tous les jours, pas seulement la journée d’un vote.

Au cours des quelques prochaines semaines, les collèges devront réfléchir sérieusement à leurs décisions et à leurs actions afin d’éviter une grève. Ils doivent vouloir négocier avec sérieux avec nous et pas juste fournir des « clips sonores » pour les médias.

Certains collèges ont indiqué qu’ils seront ouverts aux affaires comme d’habitude même si nous faisons la grève, alors soyons clairs. Le retrait de notre soutien aura un effet dévastateur sur les collèges.

Pour le reste de l’été, nous devons continuer de montrer à l’employeur que nous sommes prêts à faire tout ce qu’il faut, et ça inclut de faire la grève, pour obtenir une convention collective.

Une fois de plus, merci de votre soutien le 14 juillet. Faisons tout ce que nous pouvons pour assurer que lorsque nous retournons à la table de négociation, l’employeur sait que nous sommes prêts à tomber en grève. Ce n’est qu’alors que nous gagnerons le respect de l’employeur et obtiendrons une convention collective qui est juste, équitable et reconnaît le travail que nous faisons.

Solidairement,

Rod Bemister
Président, Équipe de négociation des CAAT 2011

PDF iconTéléchargez ce document