Help fight back against Ford’s super agency – Email your MPP today!

With Bill 74, the People’s Health Care Act, 2019, the Ford government has signaled its intention to create a new super health care agency called Ontario Health. The bill will would dissolve Ontario’s 14 Local Health Integration Networks (LHINs) and merging their duties with those of six other health care agencies, including Cancer Care Ontario, eHealth Ontario and Trillium Gift of Life Network.

This massive restructuring would affect approximately 10,500 workers, many of them represented by OPSEU. The union and its members have a large number of significant concerns, particularly when it comes to layoffs, privatization, governance, and preserving workplace rights achieved over many years through collective bargaining.

When the Harris Tories restructured hospitals in the 1990s, they created confusion and chaos at a huge cost to Ontario taxpayers: $3.9-billion versus just $800 million in “savings.” As frontline workers, we can’t afford to let a new batch of Conservatives take up where the previous Conservatives left off in destroying our health care system –so their rich private-sector pals can get their hands on public dollars through for-profit health care.

Tell your MPP you’re against the mess this super agency would make. Let Doug Ford know you’re against privatized health care. Inform Health Minister Christine Elliott that frontline workers must be widely consulted, as well as all stakeholders, and particularly local stakeholders, before any changes are made to the way health care is delivered in Ontario.

Click here for more details.

M. Thomas recommande avec insistance aux AMHS-KFLA de ne pas procéder aux mises à pied prévues

Les stations de télévision et les journaux de l’Est de l’Ontario font état du terrible plan de la superviseure des Services de toxicomanie et de santé mentale de Kingston Frontenac et Addington (AMHS-KFLA) de réduire les services et de mettre à pied des douzaines de membres du personnel dotés de plusieurs années d’expérience tout simplement parce qu’ils n’ont pas de diplômes universitaires.

« Les travailleurs qu’elle veut mettre à pied ont consacré des années à mieux connaître leurs clients et à trouver les meilleures façons de les soutenir », a dit le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, à Global News. Il a dit que les travailleurs non diplômés jouissent de nombreuses années d’expérience, ce qui correspond au moins à ce qu’apportent les nouvelles recrues avec « un morceau de papier ou une couple de lettres derrière leur nom ».

Le Kingston Whig-Standard cite M. Thomas : « Il est évident qu’une éducation universitaire est une bonne chose. Mais ce n’est pas tout. Je suis moi-même intervenant en santé mentale, et je peux vous dire une chose, on en apprend autant en cours d’emploi que dans une salle de classe. »

Le Whig-Standard cite le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, qui a dit que plus de 60 travailleurs font face à une mise à pied. « Peu importe l’angle sous lequel on examine la situation, une réduction aussi importante ne manquera pas de nuire aux personnes qui ont besoin qu’on les aide avec leurs problèmes de toxicomanie et de santé mentale. »

Les préposés aux services de soutien à la personne et à domicile de Clarington adhèrent au SEFPO

 

Clarington This Week parle des préposés aux services de soutien à la personne et travailleurs de soutien à domicile de SE Health qui ont récemment voté pour se joindre au SEFPO.

«  Au nom de tous les membres du Conseil exécutif du SEFPO, je souhaite la bienvenue à nos tout nouveaux membres », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

« La plupart de ces travailleurs sont sur la route chaque jour, se rendant du domicile d’un patient à un autre avec leur propre véhicule », a déclaré le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida. « Et pour le moment, l’employeur les force à prendre en charge la plupart des frais liés à tous ces déplacements. »

 

« La vie sera plus difficile » avec le budget 2019 de Ford

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a déclaré aux journalistes à Queen’s Park que « la vie sera plus difficile » pour la plupart des personnes à la suite du budget 2019 du gouvernement Ford.

« Les perdants sont toutes les personnes que Ford prétend représenter et les gagnants sont les un pour cent et les riches qui bénéficient de réductions d’impôt », a déclaré Warren (Smokey) Thomas. « J’aurais aimé voir davantage d’investissements dans les services publics parce qu’ils permettent surtout d’aplanir les inégalités dans la société. »

{“fid”:”37013″,”view_mode”:”default”,”fields”:{},”type”:”media”,”field_deltas”:{“1″:{}},”attributes”:{“class”:”media-element file-default”,”data-delta”:”1″}}

Avant le dépôt du budget, le président Thomas avait prédit avec justesse à la CBC que le budget serait rempli de compressions, disant que « Ford mentait à la population quand il disait qu’il ne supprimerait pas d’emplois dans les premières lignes, parce que c’est ce qu’il a fait. J’ai peur qu’il y ait d’autres compressions de plusieurs millions dans les services publics. »