Skip to content

Thomas à Wynne : « Négociez de façon équitable et nous signerons »

Plus de 800 membres ont convergé sur les pelouses de Queen's Park à 7 h mardi matin pour envoyer un message fort et clair aux libéraux de Kathleen Wynne : Dépensez les fonds publics sur les services du secteur public et sur les travailleurs du secteur public.

Bravant le froid, les membres du SEFPO sont arrivés dès 6 h pour ériger des lignes de piquetage devant l'Assemblée législative. Soucieux d'arriver à temps pour le rassemblement matinal, certains membres de sections locales du nord de l'Ontario ont voyagé toute la nuit.

Un orchestre de samba a ouvert l'assemblée, conduite par un groupe impressionnant de dirigeants syndicaux du secteur public; parmi ceux-ci, notons Dave Bulmer, président, L'Association des employés et employées gestionnaires, administratifs et professionnels de la Couronne de l'Ontario (AEGAPCO); Fred Hahn, président, Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Ontario; Linda Haslam-Stroud, présidente, Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario (AIIO); Ping Wu, président, Ingénieurs professionnels du gouvernement de l'Ontario (IPGO); et John Cartwright, président, Conseil du travail de la région de Toronto et York.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a ouvert l'assemblée en exprimant clairement son opinion du gouvernement ontarien actuel. « On me décrit comme une personne juste, ferme et aimable », a dit Thomas. « Mais, ce qu'il y a de sûr, c'est que je n'ai pas envie d'être aimable avec Kathleen Wynne et ses libéraux. »

Thomas a dit qu’il était temps que la population de l'Ontario exige des comptes de ce gouvernement relativement à l'argent gaspillé sur des entrepreneurs et entreprises privés. Il a ensuite entonné un chant sur le thème du rassemblement, « Que pourriez-vous faire avec 8,2? », se reportant aux 8,2 milliards de dollars que le gouvernement a dépensé en trop ou a gaspillé sur la privatisation.

Le message de Thomas à Wynne était clair et sans ambages. « Revenez à la table, retirez-en toutes vos concessions draconiennes, négociez de façon équitable et nous signerons. »

Thomas a également averti Wynne que si elle croit que les membres du SEFPO vont abandonner et s'éclipser sans demander leur reste, elle aurait tout intérêt à y réfléchir à deux fois. « Ce n'est pas nous qui avons cherché la bagarre », a ajouté Thomas, « mais nous irons jusqu'au bout! ».

Le rassemblement s'est conclu par une marche autour de Queen's Park. D'autres membres se sont séparés du groupe pour aller manifester devant les quartiers généraux du Ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, au 25 de la rue Grosvenor, et devant les bureaux du gouvernement, au 900 de la rue Bay.

Le SEFPO représente tous les employés de première ligne des ministères qui travaillent directement pour le gouvernement de l'Ontario. Leur convention collective courante a expiré le 31 décembre 2014.