Skip to content
disability_opseu_french_banner.jpg

Le 28 avril : Jour de deuil national

Le 28 avril : Jour de deuil national

Day of Mourning April 28th. Word graphic in shape of image.
Day of Mourning April 28th. Word graphic in shape of image.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le 28 avril est le Jour de deuil national, un jour dédié à la mémoire des personnes qui ont perdu leur vie, subi des blessures ou contracté une maladie professionnelle à cause d’un accident ou d’une tragédie en milieu de travail. Alors que la pandémie de COVID-19 touche particulièrement les travailleurs de première ligne et des services essentiels, les raisons de souligner cette journée sont plus que jamais d’actualité.  

Historique  

En 1991, huit ans après l’adoption du Jour du Souvenir par le Congrès du travail du Canada, le Parlement du Canada a promulgué la Loi sur le jour de compassion pour les travailleurs qui désigne le 28 avril comme un jour de deuil officiel. Commémoré aujourd’hui dans plus d’une centaine de pays dans le monde, le Jour de deuil est reconnu comme le jour de compassion pour les travailleurs et comme le jour international de compassion pour les travailleurs par l’Organisation internationale du travail (OIT) et la Confédération syndicale internationale (CSI). 

Statistiques 2018 de l’Ontario – Association des commissions des accidents du travail du Canada

Nombre d’accidents perte de temps : 141 917 

Nombre d’accidents acceptés perte de temps : 89 734 

Nombre de décès : 334 

Nous avons besoin de poursuivre notre réflexion au-delà de ces nombres. Chaque fois qu’un travailleur perd la vie, des êtres chers, des proches, des amis et des collègues de travail sont directement touchés. Leur vie change pour toujours. 

Non seulement le Jour de deuil national est un jour pour penser et rendre hommage aux travailleurs qui ont perdu la vie ou ont été blessés dans un accident du travail, mais c’est également un jour durant lequel nous devons renouveler collectivement notre engagement à améliorer la santé et la sécurité au travail et à prévenir d’autres blessures, maladies et décès. 

Le Caucus des personnes handicapées du SEFPO