Skip to content

Soutenez le Fonds Vivez et laissez vivre du SEFPO à l’occasion de la Journée mondiale du sida

Soutenez le Fonds Vivez et laissez vivre du SEFPO à l’occasion de la Journée mondiale du sida

We the North
We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À l’occasion de la Journée mondiale du sida, faites un don au Fonds Vivez et laissez vivre du SEFPO.

Le 1er décembre, joignez-vous à des gens du monde entier pour montrer votre solidarité à l’occasion de la Journée mondiale du sida : « Travaillons ensemble vers une génération sans sida ».

Depuis 2003, le SEFO fait de la lutte contre le VIH/sida sa priorité internationale grâce au Fonds Vivez et laissez vivre.  Le SEFPO est fier de soutenir la Fondation Stephen Lewis. La Fondation Stephen Lewis a financé plus de 700 organismes communautaires en Afrique qui viennent en aide aux personnes vivant avec le VIH/sida.  Le SEFPO s’efforce également d’appuyer des organisations de l’Ontario qui soutiennent les personnes vivant avec le VIH/sida.

À l’occasion de la Journée mondiale du sida, posez un geste de solidarité avec les personnes vivant avec le VIH/sida et faites un don au Fonds Vivez et laissez vivre du SEFPO. Au SEFPO, nous savons toutes et tous que les programmes locaux apportent des améliorations salutaires dans la vie des gens qui passent déjà par des épreuves douloureuses.

Faites un don aujourd’hui :

Veuillez libeller votre chèque à l’ordre du : Fonds Vivez et laissez vivre et l’envoyer à : Fran Borsellino, siège social du SEFPO, 100, chemin Lesmill, Toronto, ON  M3B 3P8.

Toute personne faisant un don individuel de 25 $ ou plus recevra un reçu aux fins de l’impôt.

Déclaration du Congrès du travail du Canada à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida : 1er décembre 

Ottawa –  À l’occasion de la Journée mondiale du sida 2014, le Congrès du travail du Canada (CTC) se joint à l’appel des syndicats du monde entier demandant aux gouvernements de mettre fin à l’épidémie de sida d’ici 2030.

35 millions de personnes dans le monde sont séropositives et 19 millions d’entre elles l’ignorent.  Bien que le nombre de cas de séropositivité ait baissé de 38 % depuis 2001, 2,1 millions de nouveaux cas sont apparus en 2013. Les femmes jeunes et les adolescentes courent un risque disproportionnellement élevé;  parmi la population féminine, 4 nouveaux cas sur 10 surviennent chez les femmes âgées de 15 à 24 ans.  De plus, 22 millions de personnes atteintes n’ont pas accès aux traitements qui pourraient leur sauver la vie. Les chiffres soulignent l’importance de la formation, de l’éducation et d’actions concrètes de lutte contre la pandémie dans les lieux de travail, ici au Canada et ailleurs dans le monde.

En collaboration avec l’Organisation régionale africaine de la Confédération syndicale internationale (CSI-Afrique), le CTC invite les États membres de l’Organisation internationale du Travail (OIT) à intensifier leurs efforts pour la mise en œuvre de la R-200 de l’OIT – Recommandation (n° 200) sur le VIH et le sida, 2010, concernant le VIH et le sida et le monde du travail (R-200).

Le CTC appelle en outre le gouvernement du Canada à faire le suivi de sa propre évaluation au regard de la R-200, entreprise en 2011, et à soutenir la création de programmes d’information à l’intention des travailleuses et des travailleurs au Canada et ailleurs. L’épidémie actuelle d’Ebola nous rappelle de manière tragique ce que l’on perd à négliger les systèmes de santé lorsqu’il s’agit de prévention, de détection et du traitement des pandémies, y compris du sida. À travers le monde, il importe de renforcer les systèmes de santé et d’offrir un meilleur soutien sur le plan social et financier aux travailleuses et travailleurs atteints du sida.

Le CTC exhorte le gouvernement du Canada à intervenir dans le cadre des négociations des Nations Unies portant sur le Programme de développement pour l’après-2015, afin d’intégrer les questions ci-dessus dans le cadre des objectifs de l’Agenda du travail décent de l’OIT et de soutenir la vision de l’ONUsida « zéro nouvelle infection au VIH – zéro discrimination – zéro décès dû au sida ».  Le CTC et la CSI-Afrique travaillent en partenariat sur le VIH/sida. À l’occasion de la Journée mondiale du sida 2014, les partenaires ont publié un numéro spécial des Nouvelles du réseau de santé des travailleurs, disponible en anglais et en français.