Skip to content

Des voix influentes pour les métiers

Des voix influentes pour les métiers

Nous connaissons les metiers logo
Nous connaissons les metiers logo
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les employés de l’Ordre des métiers de l’Ontario (OCOT) membres du SEFPO connaissent les métiers. Voici quelques autres voix influentes qui reconnaissent aussi l’importance d’assurer la formation d’apprentissage appropriée et la réglementation sûre des métiers spécialisés en Ontario.

Le travail indispensable de nos membres

Cinq raisons qui justifient la raison d’être de l’Ordre des métiers en Ontario | La section locale 27 du Carpenters District Council of Ontario, la protection des consommateurs, la promotion des métiers spécialisés auprès des jeunes et la santé et la sécurité des travailleurs ne sont que trois de ces cinq raisons (plus une 6e raison en prime).

Le nouveau site Web permet aux Ontariens de vérifier les qualifications des gens de métier | Peter Edwards, Toronto Star, « Il y a [23] métiers en Ontario où il est rendu obligatoire par la loi d’avoir une formation spécialisée et des qualifications avant de commencer à travailler. Le nouveau site vous permet de saisir un nom pour vérifier s’il se trouve dans le répertoire et si la personne a les qualifications requises. »

Foire aux questions de l’Ordre des métiers de l’Ontario | Section locale 27 du Carpenters District Council of Ontario
« Un ordre de réglementation confère la reconnaissance professionnelle aux différents métiers. L’Ordre rehausse le profil des métiers spécialisés et fait la promotion des métiers auprès des jeunes qui cherchent une belle carrière. »

Les dangers de la déréglementation des métiers spécialisés

Les syndicats défendent l’Ordre des métiers de l’Ontario : « Ce n’est pas de la bureaucratie » | Blackburn News
« Selon les porte-parole de la section locale 444 d’Unifor, de la section locale 527 de l’UA et de la section locale 773 de la FIOE, le plan du gouvernement majoritaire conservateur de réformer le système des apprentissages constitue un recul. »

Les conséquences de l’élimination de l’Ordre des métiers | Scotty Hertz, électricien, RankandFile.ca
« Sans résistance active aux changements à venir et sans solution de rechange viable proposée, l’ère des métiers du vite-fait et du bon marché fera rapidement son apparition, avec des conséquences concrètes. »

Le plan de Doug Ford d’éliminer l’Ordre porterait préjudice aux travailleurs spécialisés de l’Ontario | Unifor
 « Le gouvernement n’a pas dit ce qui remplacerait l’Ordre, et dans la loi, il menace de se défaire de la qualité et de la formation en rétrogradant un certain nombre de métiers de catégories hautement spécialisées pour en faire des professions artisanales. »

Raisons pour lesquelles les changements apportés par Doug Ford aux règles d’apprentissage pourraient augmenter le nombre d’accidents au travail | PressProgress
 « L’Ontario se dirige vers le même modèle qu’utilise la C.-B., avec lequel on a constaté que les accidents dans les métiers spécialisés sont quatre fois plus élevés que la moyenne nationale. »

Ne tuez pas l’Ordre des métiers | Tim Armstrong, ancien sous-ministre du Travail, Hamilton Spectator
 « Ce dont nous avons assurément besoin maintenant, c’est […] une consultation ouverte exhaustive avec les secteurs des métiers, l’administration de l’Ordre et le grand public pour déterminer quelle mesure supplémentaire nous devons prendre pour garantir la mise en place d’un processus gouvernemental juste et efficace, dirigé par l’Ordre. L’alternative […] est le risque réel de chaos sectoriel, avec des conséquences économiques et de sécurité négatives sérieuses. »

Après le Projet de loi 47 : Les experts demandent de solides apprentissages, des lieux de travail sécuritaires et la protection du public

James Barry, président exécutif du CCO de la FIOE, répond aux questions sur le Projet de loi 47 | CCO de la FIOE
« Nous encourageons le gouvernement à faire en sorte que tout plan de modernisation de  [l’apprentissage] n’inclue pas une réduction de la formation nécessaire pour des métiers tels qu’électricien, qui comprend du travail complexe et dangereux. »

Ordre des métiers de l’Ontario : Peut-on s’attendre à des changements? | CCO de la FIOE
« Le CCO de la FIOE reconnaît que des améliorations peuvent être apportées [et] demande au gouvernement d’inclure des représentants et des experts des métiers spécialisés dans tout groupe qui pourrait prendre des décisions sur l’avenir de l’Ordre. »

L’Ontario Building Trades répond au Projet de loi 47 | Provincial Building and Construction Trades Council of Ontario
« Le système actuel administré par l’Ordre des métiers de l’Ontario rassemble les travailleurs, les entrepreneurs et les propriétaires d’entreprise afin de passer en revue et de s’entendre sur les ratios pour chaque métier. […] Le ratio établi pour les apprentissages est spécifique à un métier donné et n’est pas une approche taille unique, extrêmement différente de la proposition que fait le Projet de loi 47 sur la question. »