Skip to content
ops_opseu_french_banner.jpg

L’établissement des revendications locales devrait encourager le débat sur les enjeux

L’établissement des revendications locales devrait encourager le débat sur les enjeux

We the North
We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Nous sommes à mi-chemin à travers l’établissement des revendications locales.  Les sections locales ont reçu les résultats du sondage de négociation mené en ligne d’un bout à l’autre de la province.  Deux autres facteurs contribuent également au climat de cette ronde de négociation : l’AEGAPCO est en conciliation et nous sommes au milieu d'une élection provinciale.

Vous avez reçu les renseignements sur les concessions importantes auxquelles fait face l’AEGAPCO. Perspectives de négociation 2014 de la FPO L’employeur pourrait demander les mêmes concessions à la table du SEFPO lorsque nous commencerons à négocier notre nouvelle convention collective en novembre :

  • le remplacement de la garantie paramédicale en un seul montant, 600 $, afin de couvrir l'employé et sa famille, à l'exception de la psychologie et de l'orthophonie;
  • les changements punitifs à la protection du revenu à long terme qui permettront de réduire le revenu des employés et leur retraite;
  • les changements à la sécurité professionnelle et à l’assurance contre les accidents qui permettront de réduire la rémunération pendant la période d'attente et lorsque l’indemnité de perte de revenu de la CSPAAT est faite pour les trois premiers mois;
  • le prolongation du gel des salaires pour une autre année et toute augmentation de salaire après serait contrebalancée par une concession équivalente : en d'autres termes, les employés doivent payer pour leur propre augmentation de salaire;
  • l'indemnité de licenciement doit être plafonnée à la date d’admissibilité jusqu'au 1er avril 2014 et payable le 1er avril 2014;
  • l’élimination des cinq jours de congé annuel à l'anniversaire de 25 ans et de 64 ans avec 25 années de service.

Les coupures au secteur public seront sans aucun doute présentées à la table de négociation comme nous l'avons vu dans le budget provincial 2014 présenté jeudi dernier.  Le budget a proposé :

  • 1,25 milliards de dollars de plus en réductions de dépenses pour les programmes – les coupures qui n'ont pas encore été identifiés.
  • « Gestion des coûts de la rémunération du secteur public » par rapport au financement accordé ou par le biais de  « gains d'efficacité et de productivité », qui signifie que les gains de salaires seraient payés à des mises à pied – aussi longtemps que ceux qui sont restés devraient travailler plus fort.  Sinon, les salaires seraient « gelés », c’est-à-dire, réduits par le taux d'inflation.
  • Les ventes d'actifs et la privatisation d’autres services publics.

Pour de plus amples renseignements, lisez Le Rapport spécial du SEFPO sur le budget de l’Ontario et l’élection 2014.pdf

Nous encourageons vivement un débat et une discussion profonde sur les revendications prioritaires des membres et le climat de négociation dans toutes les réunions d'établissement des revendications locales.  Si nous sommes bien informés, nous serons mieux équipés pour plaider notre cause en faveur d'un Ontario construit sur une base de services publics de qualité financés par des impôts justes et adéquats.