Skip to content
ops_opseu_french_banner.jpg

Les propositions initiales échangées à la table de négociation

Les propositions initiales échangées à la table de négociation

We the North
We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Table centrale/unifiée

Il n’y avait vraiment aucune surprise à la table de négociation centrale et unifiée quand l’employeur a présenté ses propositions pour renouveler la convention collective de la Fonction publique de l’Ontario.  Bien entendu, l’équipe syndicale s’attendait à des coupures et des coupures …  et c’est exactement ce que l’employeur lui a demandé d’accepter.  Dans l’ensemble, les propositions patronales visent non seulement à reprendre de nombreux avantages sociaux acquis par les employés dans la FPO et mais aussi à rendre les membres du SEFPO vulnérables.  Ce n’est pas du tout une pause à la négociation collective, comme l’a suggérée par Dwight Duncan.  C’est un véritable retour en arrière.

Parmi les propositions patronales on compte :

  • Une convention collective de deux ans.
  • Un gel des salaries de deux ans.
  • Créer un nouvel échelon sur la grille salariale de 3 pour cent plus bas que l’échelon le plus bas.

Réduire les paiements de congé de maladie après six jours de 75 pour cent à 66 et deux-tiers pour cent.  Après six jours d"absence, les deux jours suivants ne seraient pas payés, et pour toute absence subséquente, les deux premiers jours ne seraient pas payés.  Possibilité d"accorder le complément salarial en cas de congé de maladie jusqu’à 75 pour cent et seulement avec des crédits de vacances.

  • Établir un plafond annuel pour toutes les prestations d’avantages sociaux au lieu d’avoir des limites différents pour des services précis.
  • Embaucher davantage d’employés temporaires et de consultants.
  • Éliminer la sécurité d’emploi (article 20 et annexe 40)
  • Augmenter la période d’attente de la conversion à temps plein des employés non classifiés de 18 mois à 24 mois.
  • Éliminer l’indemnité de cessation d’emploi sous « efforts raisonnables »
  • Éliminer l’indemnité de cessation d’emploi pour tous les nouveaux employés
  • Geler les avantages sociaux relatifs à l’ancienneté des employés; par exemple, si vous avez actuellement 14 ans de service, vous resterez au même niveau et ne pouvez plus faire accumuler vos années de service.
  • Éliminer le facteur 80 relatif aux employés excédentaires

Ces propositions représentent un assaut direct à la convention collective de la FPO.

Parmi les propositions du SEFPO on compte du libellé global pour protéger les services publics contre la privatisation, ainsi que des dispositions pour améliorer la sécurité d’emploi, l’embauche des employés à terme fixe, saisonniers et étudiants, la santé et la sécurité au travail, l’affichage et le comblement des postes vacants, les congés annuels et les avantages sociaux.  Les propositions monétaires seront présentées à la table plus tard dans les négociations.

On peut télécharger les propositions (en anglais seulement) ci-dessous :
Propositions initiales de l’équipe syndicale centrale /unifiée
Propositions initiales de l’employeur

Table des Services correctionnels

Hier, l’employeur a présenté un document contenant ses propositions à l’équipe syndicale de négociation des Services correctionnels à la table de négociation.

En bref, ce document reflète une vision simpliste à cette ronde de négociation des Services correctionnels. Il est évident que l’employeur n’a aucune envie de résoudre les problèmes principaux qui touchent nos membres.  Au contraire, il cherche à « harmoniser »  la convention collective des Services correctionnels avec celles qu’il vient de conclure avec OECTA et AMAPCEO … ce ne sont pas des  organisations auxquelles on peut comparer de façon convaincante les Services correctionnels.

L’employeur continue à refuser de reconnaître les préoccupations chroniques en matière de santé et sécurité au travail, les pressions relatives à la dotation en personnel et les problèmes de charge de travail.  Au bout des discussions de la journée, l’employeur a confirmé ses propositions initiales suivantes :

  • Une nouvelle convention collective d’une durée de deux ans
  • Le gel des salaries, le gel de progression salariale, la baisse des échelons d’embauche
  • Poursuivre le ASMPP comme un programme permanent, mettre un plafond aux primes et réduire de manière significative les niveaux cibles CO/YSO, continuer à refuser l’accès au programme d’encouragement des membres des autres unités de négociation; en effet, l’employeur veut « rehausser le niveau » des primes d’encouragement
  • Réduire les primes et les allocations et les heures supplémentaires
  • Changer les horaires FXT pour le travail toutes les fins de semaine
  • Pas de CTO pour les huissiers
  • Réduire l’allocation accordée aux agents de libération conditionnelle
  • Aucun soulagement à l’égard de la charge de travail des PPO

De toute évidence, le bouton « pause » a été remplacé par le bouton « retour en arrière ».

On peut télécharger les propositions (en anglais seulement) ci-dessous :
Propositions initiales de l’équipe syndicale des Services correctionnels
Propositions initiales de l’employeur