Skip to content
ops_opseu_french_banner.jpg

Selon les participants à la conférence de négociation, un vote de grève massif est nécessaire

Selon les participants à la conférence de négociation, un vote de grève massif est nécessaire

We the North
We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

La meilleure défense contre une grève est d"être prêt à en faire une, et les négociateurs du nouveau contrat de la FPO réclameront un solide mandat de grève aux 36 000 membres de la FPO, a dit Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO, aux activistes et représentants élus réunis le week-end dernier dans le cadre de la conférence de négociation centrale de la FPO.

L"employeur est prêt à s’en prendre aux dispositions essentielles du contrat de la FPO, y compris celles sur les salaires, les congés de maladie, les avantages sociaux, les pensions et la sécurité d"emploi.

Zéro ne sera pas assez », a déclaré Thomas, ne mâchant pas ses mots en ce qui concerne les demandes de concession sévères et ciblées auxquelles les travailleurs de la Fonction publique de l"Ontario ne manqueront pas de devoir faire face à l"expiration de leur contrat, le 31 décembre 2012. Les négociateurs du gouvernement ont besoin d"entendre le message clair qu"ils ne peuvent pas intimider nos membres, a ajouté Thomas.

Nous ferons de notre mieux pour obtenir une entente sans faire grève », a-t-il dit. « Nous négocierons d"abord avec l"employeur, et si ça ne donne rien, nous négocierons les services d"urgence et essentiels. »

Thomas nous dit qu"avant d"envisager de faire une grève, les membres doivent autant que possible rembourser leurs dettes, retarder les gros achats et économiser.

Eddy Almeida, premier vice-président et trésorier du SEFPO, et Roxanne Barnes, présidente du Comité de négociation central/unifié élu le 23 juin dernier, sont du même avis.

Almeida a affirmé devant les délégués à la conférence que le fonds de grève est solide et que les membres de la FPO auront ce dont ils ont besoin pour faire face à l"employeur.

Pour un impact maximal, nous aurons recours à nos ressources financières et humaines », a-t-il dit.

Barnes a dit que les membres bénéficient de l’appui de milliers de délégués et activistes syndicaux et qu"ils doivent montrer aux représentants de l"équipe de négociation qu"ils seront solidaires.

Ils s"attendent à ce que nous soyons fatigués, aux abois et désespérés », a-t-elle encore dit avant de mettre l"assemblée au défi de « quitter la conférence prêts à changer les règles du jeu ».

Thomas a dit que les membres, les activistes et les dirigeants doivent travailler ensemble pour transformer fatigue et frustration en colère contre l"employeur. 

“Nous ferons de notre mieux pour obtenir une entente sans faire grève.”
Warren (Smokey) Thomas, président

“Notre fonds de grève est solide et les membres de la FPO auront ce dont ils ont besoin pour faire face à l"employeur. ”
Eddy Almeida, 1st vice-président et trésorier

“Ils s"attendent à ce que nous soyons fatigués, aux abois et désespérés. ”
Roxanne Barnes, présidente du Comité de négociation central/unifié

ops-bargaining-2012-conference_1.jpg

ops-bargaining-2012-conference_2.jpg

ops-bargaining-2012-conference_3.jpg

ops-bargaining-2012-conference_4.jpg

ops-bargaining-2012-conference_5.jpg

ops-bargaining-2012-conference_6.jpg

ops-bargaining-2012-conference_7.jpg

ops-bargaining-2012-conference_8.jpg

ops-bargaining-2012-conference_9.jpg

ops-bargaining-2012-conference_10.jpg

ops-bargaining-2012-conference_11.jpg

ops-bargaining-2012-conference_12.jpg

ops-bargaining-2012-conference_13.jpg