Skip to content
health_and_safety.jpg

Questions et réponses sur les maladies professionnelles dues à une exposition aux herbicides

Questions et réponses sur les maladies professionnelles dues à une exposition aux herbicides

We the North
We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Qu'est-ce qu'une maladie professionnelle?

Une maladie professionnelle est une maladie causée par l'exposition à un risque sanitaire en milieu de travail.

Les risques sanitaires en milieu de travail peuvent entraîner trois types de réaction dans l'organisme :

  1. Réactions immédiates ou aiguës, telles que dyspnée ou nausée, pouvant résulter d’un événement unique (p. ex., un déversement de produits chimiques). Ces réactions ne sont généralement pas permanentes.
  2. Réactions progressives, comme l'asthme ou la dermatite (éruption cutanée), qui peuvent s'aggraver et persister avec une exposition de plusieurs jours, semaines ou mois. Ces réactions ont tendance à durer plus longtemps.
  3. Réactions tardives ou maladies qui prennent longtemps à se développer, comme le cancer des poumons, qui peuvent être dues à une substance à laquelle vous avez été exposé au travail ou à une activité qu'on vous a demandé d'accomplir au travail. Ces réactions surgissent longtemps après l'exposition ou l'accomplissement de la tâche.

Qui peut présenter une demande d'indemnisation pour une maladie professionnelle?

Les travailleurs qui tombent malades après avoir été exposés au travail à certaines substances ou conditions peuvent présenter une demande d'indemnisation à la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail (CSPAAT).

Pourquoi nous parlez-vous du lien entre les herbicides et les maladies professionnelles?

De récents reportages ont révélé que certains membres du SEFPO avaient été exposés dans les années 1950, 1960 et 1970 à un herbicide dangereux utilisé dans l'industrie de la foresterie et d'autres opérations à travers la province et le Canada pour éliminer les broussailles et les mauvaises herbes. Le produit chimique appelé 2,4,5-T peut avoir été mélangé avec un autre produit chimique, le 2,4-D. Le mélange de ces deux produits chimiques donnait ce qu'on a communément appelé « l'agent Orange », un défoliant chimique puissant utilisé pendant la guerre du Vietnam. La province a arrêté d'utiliser ce produit chimique en 1979 et le Canada l'a retiré du marché en 1985.

Un composant du 2,4,5-T est la dioxine, une matière chimique toxique pour l'homme, les végétaux et les animaux. On ne sait pas si la dioxine est la seule source des effets sur la santé ou si d'autres produits chimiques sont en cause. L'exposition à l'agent Orange a entraîné plusieurs types de cancer, notamment la leucémie lymphoïde chronique, des cancers de l'appareil respiratoire, le cancer de la prostate et le myélome multiple, des problèmes de la peau et la neuropathie périphérique.

Quels troubles de la santé associe-t-on à l'exposition à cet agent?

Voici une liste des maladies qui ont été associées à une exposition à l'agent Orange, dressée suite à une exposition similaire dans les années 1960 de membres des Forces canadiennes et de leurs familles à la BFC Gagetown, au Nouveau-Brunswick :

  • leucémie lymphoïde chronique (LLC)
  • sarcome des tissus mous
  • lymphome non hodgkinien
  • maladie de Hodgkin
  • chloracné
  • cancer de l'appareil respiratoire (poumons, bronches, larynx ou trachée)
  • cancer de la prostate
  • myélome multiple
  • neuropathie périphérique transitoire aiguë ou subaiguë
  • porphyria cutanea tarda
  • diabète de type 2
  • spina-bifida – une personne qui a reçu un diagnostic de spina-bifida alors que ses parents biologiques avaient été exposés à l'agent

Nous ne pouvons garantir qu'une telle liste soit acceptée par la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail (CSPAAT) pour l'exposition à cet agent en Ontario. Cette liste n'est fournie qu'à titre d'information.

Des membres du SEFPO, anciens ou présents (ou des membres de l'Alliance de la Fonction publique de l'Ontario (AFPO), l'organisme prédécesseur du SEFPO), risquent d'avoir été exposés à cet herbicide alors qu'ils travaillaient à titre de gardes forestiers juniors au Nord de l'Ontario vers la fin des années 1960 ou dans d'autres opérations liées à la foresterie. Le gouvernement et les compagnies de foresterie privées ont utilisé ce produit chimique dans le cadre de vastes opérations d'épandage aérien, le déversant directement sur les travailleurs qui se tenaient en-dessous avec des ballons gonflés à l'hélium pour marquer les cibles d'épandage. Le produit chimique a également été utilisé pour courber la croissance des plantes au bord des routes et dans les égouts; ainsi, les employés du ministère des Transports risquent également d'avoir été exposés. On a également utilisé ce produit chimique pour effectuer le soutrage des champs de lignes de transmission hydraulique.

Il est possible que d'autres membres du SEFPO employés dans d'autres ministères, organismes, conseils ou commissions, et autres lieux d'emploi aient également été exposés à cet herbicide.

Que dois-je faire si je crois avoir une maladie professionnelle liée à une exposition aux herbicides?

Si vous avez reçu un diagnostic d'une des maladies figurant dans la liste ci-dessus ou d'une autre maladie que vous pensez être liée à une exposition aux herbicides utilisés dans votre travail, adressez-vous à la CSPAAT pour faire une déclaration. Vous pouvez entamer ce processus en appelant la ligne d'information de la CSPAAT établie tout particulièrement pour cela, au 1-800-387-0750; appuyez ensuite sur 2 ou sur 1 pour l'anglais, puis appuyez sur 1 puis sur 4163444440 pour parler à un agent pendant les heures d'ouverture. Le préposé prendra vos informations et vous aidera à présenter votre demande.

Qu'arrive-t-il si j'ai été exposé à des herbicides comme le 2,4,5-T ou le 2,4-D et que je ne suis pas malade?

Même si vous n'êtes pas actuellement malade, mais pensez avoir été exposé au 2,4,5-T ou au mélange de 2,4,5-T et de 2,4-D dans le cadre de votre travail, nous vous recommandons de communiquer avec la CSPAAT de toutes façons et de déposer un rapport. Si vous n'êtes pas sûr du nom des produits chimiques utilisés mais vous rappelez avoir été exposé à l'épandage d'herbicides, communiquez avec la CSPAAT pour signaler votre cas.

Si vous n'êtes pas un travailleur ou un ancien travailleur directement exposé aux herbicides pulvérisés, mais pensez toutefois être victime d'une telle exposition (p. ex., vous vivez dans une communauté à proximité d'endroits où ces herbicides ont été pulvérisés et pensez y avoir été exposé), composez le numéro de la ligne de cueillette de renseignements du ministère des Ressources naturelles, 1-888-338-3364, et signalez-le.

J'ai travaillé avec toutes sortes d'herbicides et de pesticides dans ma carrière et je m'inquiète pour ma santé. Que devrais-je faire?

Le SEFPO reconnaît que ses membres, anciens membres et/ou retraités risquent d'avoir été exposés à des produits chimiques différents dans le cadre de leur travail au sein de la Fonction publique de l'Ontario et d'autres secteurs. Nous savons qu'un certain nombre de ministères ont appliqué des herbicides et des pesticides autres que les composés chimiques de l'agent Orange.

Si vous avez été exposé au travail à des produits chimiques et que vous vous en inquiétez, même si vous n'avez développé aucune maladie liée à une telle exposition, la CSPAAT a un programme dans le cadre duquel les travailleurs peuvent signaler de telles expositions. Ce programme s'appelle le Programme de déclaration d'incident d'exposition (PDIE). Il s'agit d'un programme facultatif à l'intention des employeurs et des travailleurs lorsqu'un incident d'exposition imprévu se produit qui pourrait plus tard entraîner une maladie.

Si vous avez été exposé à d'autres produits chimiques et vous en inquiétez, le SEFPO vous encourage à faire appel à ce programme. Vous pouvez communiquer avec la CSPAAT au numéro 1-800-465-9646, par courriel, à l'adresse PEIR_project@wsib.on.ca, ou visiter leur site Web (www.wsib.on.ca) pour obtenir le dépliant sur le PDIE et le formulaire d'incident d'exposition.

Si vous avez fait une demande à la CSPAAT, mais qu'elle vous a été refusée, le SEFPO pourra vous aider à en appeler de la décision de la CSPAAT. Composez le 1-800-268-7376 pour obtenir l'aide du SEFPO.