Skip to content
lbed_opseu_french_banner.jpg

Impressionnant rassemblement des employés de la LBED devant le siège social de la LCBO pour réclamer de bons emplois

Impressionnant rassemblement des employés de la LBED devant le siège social de la LCBO pour réclamer de bons emplois

We the North
We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Près de 300 employés de la Régie des alcools et délégués participant au Congrès annuel du SEFPO ont manifesté aujourd'hui devant le siège social de la LCBO au centre-ville de Toronto pour demander que le géant de la vente au détail de la Couronne négocie une nouvelle convention collective en donnant la priorité à de bons emplois.

« Que de monde aujourd'hui », a déclaré Denise Davis, présidente de la LBED, à la foule.  « En plus des 7 000 employés de la LCBO qui nous soutiennent à la table des négociations, nous avons également 130 000 membres du SEFPO derrière nous. Difficile de faire mieux! »

Au son d'un joueur de cornemuse écossais, les manifestants ont quitté le Congrès du SEFPO, qui se déroule au Palais des congrès du Toronto métropolitain, peu de temps après l'heure du midi, à pied ou en autobus, pour se rendre au siège social de la LCBO sur le boulevard Lakeshore Est. Un défilé coloré et animé, composé de plusieurs centaines de membres du SEFPO qui ont défilé munis de sifflet et portant fièrement le drapeau du syndicat.

Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO, a déclaré à la foule que des dizaines de milliers d'autres familles de travailleurs de l'Ontario pouvaient se reconnaître dans la lutte que mène la LBED à la table des négociations.

« La question au centre de ces négociations est la suivante : quel Ontario voulons-nous bâtir? », a déclaré Thomas. « Est-ce que nous voulons un Ontario avec de bons emplois permanents, des salaires et des avantages sociaux décents, ou bien un Ontario avec des emplois précaires et à temps partiel qui ne permettent pas aux familles de vivre décemment et de donner des possibilités à leurs enfants et à nos membres de prendre leur retraite dans la dignité avec un revenu suffisant? »

Le rassemblement d'aujourd'hui a en outre attiré une attention médiatique considérable.

Le 9 avril dernier, les membres de la LBED ont voté  à 95 pour cent afin de donner un mandat de grève à leur équipe de négociation dans le cas où les pourparlers contractuels viendraient à échouer. Plus tôt cette semaine, l'équipe de négociation a demandé que l'on fixe le délai de grève au 17 mai si les négociations n'aboutissent pas.

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined