Pourquoi adhérer au SEFPO? Voici 10 bonnes raisons d'adhérer pour les professionnels hospitaliers.

Raison n° 1 – La protection des professionnels hospitaliers

Votre profession est régie par un ordre de règlementation qui a pour mission de protéger le public. Le SEFPO vous protège – vous, les professionnels de la santé. Le SEFPO veille à ce que ses membres soient traités équitablement quand leur gagne-pain est en péril et à ce qu’ils soient représentés par un personnel expérimenté lors du processus de plainte réglementaire.

Les membres du SEFPO ont également un accès exclusif à notre régime d'assurance responsabilité professionnelle de groupe. La garantie est de un (1) million de dollars en assurance-responsabilité pour seulement 30 dollars de prime par année, avec une option d'augmentation de la garantie à cinq millions de dollars pour une prime de 70 dollars par année.

Raison n° 2 – Le pouvoir de négociation centrale

Nos professionnels hospitaliers peuvent choisir de participer à un processus de négociation centrale. En négociant en plus grand nombre, ils ont plus de pouvoir. Les membres du SEFPO dans plus de 60 hôpitaux négocient désormais directement avec l'Association des hôpitaux de l'Ontario. Après avoir conclu sa première convention collective avec votre employeur, votre section locale peut décider de se joindre aux négociations centrales, pour autant que le SEFPO et votre hôpital soient d'accord.

Vous n'y perdez rien : si les pratiques, normes ou conditions de votre hôpital sont plus avantageuses que celles de notre convention centrale, le libellé contractuel contient une disposition qui vous permet de les garder.

Approchez-vous de la retraite? Depuis de nombreuses années, le SEFPO lutte pour obtenir des prestations pour les retraités. Et, il existe désormais des dispositions qui assurent des prestations aux retraités (participation 50/50) – il s'agit d'un gain important pour les membres du SEFPO.

Raison n° 3 – La flexibilité locale

Des accords supplémentaires locaux contiennent des dispositions qui s'appliquent uniquement à votre hôpital, comme pour les horaires des quarts de travail, et qui permettent de préserver la flexibilité d'emploi. Il peut également s'agir des comités de planification où les employés se réunissent régulièrement avec leur employeur pour contribuer de façon significative à la planification des services. D'autres dispositions locales peuvent aussi inclure des prestations forfaitaires, des indemnités de déplacement et le remplacement des employés absents, entre autres choses.

Raison n° 4 – L'avantage salarial du SEFPO

Les statistiques montrent que la rémunération des employés syndiqués est plus élevée que celle des employés non-syndiqués. En raison du récent gel salarial qui a été mis en œuvre par le gouvernement provincial dans le secteur public, de nombreux employés non-syndiqués n'ont eu aucune augmentation de salaire depuis quatre ans. Au cours de cette même période, les professionnels hospitaliers du SEFPO ont eu droit à des paiements forfaitaires pour les deux premières années, suivies d'une augmentation salariale de 2,75 pour cent. Les membres du SEFPO ont également obtenu des augmentations salariales pour les deux prochaines années et s'apprêtent à négocier une nouvelle convention collective.

Dans le passé, votre taux de rémunération a peut-être suivi le « taux des membres du SEFPO » qui fixe la norme de l'industrie dans votre secteur. Certains hôpitaux peuvent verser des salaires plus élevés, mais en général cela entraîne, toutefois, des répercussions telles que des prestations inférieures ou moins de droits à congé annuel. Un hôpital n'a aucune obligation légale de négocier avec les employés non syndiqués ou de leur offrir les mêmes augmentations salariales négociées qui sont accordées aux employés syndiqués.

Raison n° 5 – La gestion de votre charge de travail

En tant que professionnel hospitalier, vous devriez vous préoccuper de votre charge de travail. Lorsqu'on vous demande constamment d'en faire plus parce qu'il manque du personnel dans votre service, votre travail peut devenir ingérable et vous exposer à un risque accru. C'est à ce moment-là que la convention collective du SEFPO vous procure le soutien indispensable et juridique dont vous avez besoin. Grâce à notre formulaire de notification et d'alerte sur la charge de travail, le syndicat possède les données lui permettant de résoudre ces questions aux réunions du comité mixte sur la santé et la sécurité et du comité syndical-patronal.

Raison n° 6 – La protection de votre emploi

Aucun syndicat ne peut vous promettre une sécurité d'emploi absolue, mais les membres du SEFPO disposent de nombreuses options pour atténuer les conséquences des mises à pied et des restructurations. Si on sous-traite, privatise votre travail ou le transfère à un autre hôpital, vous bénéficiez d'une représentation juridique et de la protection de la convention collective tout au long du processus. Les travailleurs syndiqués bénéficient également des dispositions sur les « droits du successeur » – l'obligation dans laquelle se trouve le nouvel employeur de respecter l'accréditation et d'appliquer la convention collective.

Grâce au SEFPO, les membres qui sont mis à pied ont la possibilité de postuler à des postes dans d'autres hôpitaux où le personnel est représenté par le SEFPO. Si un hôpital décide d'instaurer des mises à pied, les membres du SEFPO ont droit à au moins trois mois de préavis. L'hôpital doit d'abord proposer une retraite anticipée avec une indemnité de départ améliorée aux employés ayant le plus d'ancienneté, afin de permettre aux plus jeunes employés de garder leurs postes.

Les mises à pied se font dans le respect de l'ancienneté et notre contrat vous procure les « droits de rappel » pour une période de deux ans durant laquelle l'hôpital doit vous proposer un poste pour lequel vous êtes qualifié. Si vous choisissez de ne pas figurer sur la liste de rappel, vous êtes admissible à une indemnité de cessation d'emploi et à un remboursement des droits de scolarité.

Raison n° 7 – Contribuer et coopérer sur un pied d'égalité

En votant pour le SEFPO, vous ne votez pas contre votre hôpital et équipe de gestionnaires. Vous votez pour le droit de négocier les termes et conditions de votre emploi. Votre convention collective vous donne le droit légal d'exercer un recours et de résoudre les problèmes. Vous votez pour avoir le droit de participer aux réunions du comité mixte syndicat/patronat où votre employeur et vos représentants élus se rencontrent sur un pied d'égalité pour discuter de questions relatives au milieu de travail et apporter des améliorations importantes.

Raison n° 8 – La consultation et la défense des intérêts publics

Parce que les soins de santé ne sont pas que des médecins et des infirmières, le SEFPO joue un rôle essentiel pour informer et sensibiliser les gens au travail que vous faites comme en participant, par exemple, à l'enquête qui a suivi la flambée du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), où le SEFPO a mis en évidence le travail des professionnels hospitaliers. Nous avons lutté avec succès pour obtenir des aiguilles plus sécuritaires. Dernièrement, la Division des professionnels hospitaliers du SEFPO a rencontré des représentants du ministère de la Santé pour discuter des menaces telles que le virus Ebola et le SARM.

Le SEFPO a une longue histoire de lutte contre la privatisation et les effets négatifs de la restructuration des hôpitaux et ses campagnes portent fruits. Grâce aux efforts des membres du SEFPO qui ont fait entendre leur voix publiquement, l'hôpital de Leamington a maintenu son unité d'obstétrique et l'hôpital de Kincardine ses services de physiothérapie.

Raison n° 9 – Un bon investissement

Les cotisations syndicales que payent les membres du SEFPO sont parmi les plus basses. Le SEFPO fait plus pour vous tout en vous coûtant moins cher. Les cotisations syndicales ne représentent que 1,375 % du salaire brut. Et il n'y a pas de droit d'entrée à payer. Les cotisations syndicales sont déductibles d'impôt, et vous ne payez pas de cotisations syndicales tant que nous n'avons pas négocié votre première convention collective.

Raison n° 10 – Davantage de droits juridiques et de nombreuses autres raisons en prime!

Les employés non syndiqués ont tendance à surestimer leur protection juridique et à sous-estimer ce qu'il leur en coûterait s'ils avaient à faire respecter leurs droits. À partir du moment où vous devenez membre du SEFPO, vous avez le soutien du syndicat pour faire valoir vos droits : les normes d'emploi, l'équité salariale, la santé et la sécurité au travail et les droits de la personne. Vous profitez également de nouveaux droits en vertu des lois qui s'appliquent uniquement aux travailleurs syndiqués de l'Ontario : la Loi sur les relations de travail et la Loi sur les relations de travail liées à la transition dans le secteur public.

Au SEFPO, vous avez le soutien de douzaines de professionnels compétents qui ont de l'expérience dans de nombreux domaines tels que les pensions, les avantages sociaux, la santé et la sécurité, les questions d'équité, etc. Le SEFPO a deux représentants officiels qui siègent au Conseil du HOOPP.

En étant membre d'un groupe important, vous bénéficiez d'autres avantages tels que des rabais intéressants sur les abonnements de téléphone cellulaire, les polices d’assurance, les voyages, ainsi que sur les billets d'entrée au Musée royal de l'Ontario et au Centre des sciences de l'Ontario où travaillent également des membres du SEFPO.

Le SEFPO offre aussi des bourses d'études annuelles à ses membres et/ou à leurs personnes à charge. Le SEFPO invite tous ses membres à participer pleinement au fonctionnement démocratique de notre dynamique syndicat. Le SEFPO offre à ses membres de nombreuses possibilités de formation syndicale sans coût supplémentaire  durant les fins de semaine ou en suivant des cours de trois heures ou des séances en ligne.

dix_bonnes_raisons_d'adhérer_au_SEFPO.pdf

 

Date de publication: 

Le mercredi 25 novembre 2015, 14 h 45