Skip to content
hospital_support_opseu_french_banner.jpg

Le personnel de soutien des hôpitaux demande au comité budgétaire de mettre un terme aux compressions!

Le personnel de soutien des hôpitaux demande au comité budgétaire de mettre un terme aux compressions!

We the North
We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le 2 février dernier, l’exécutif de la Division du personnel de soutien des hôpitaux du SEFPO a fait un exposé au Comité permanent des finances et des affaires économiques au nom de tous les membres qui travaillent dans le secteur du personnel de soutien dans les hôpitaux. Les membres du personnel de soutien des hôpitaux sont les piliers des hôpitaux et devraient être considérés comme un élément essentiel de la prestation de la médecine du 21e siècle. Dans notre exposé, nous insistons auprès du comité pour dire que le sous-financement chronique des hôpitaux nuit aux soins de courte durée.

L’exposé recommande que le gouvernement :

  1. arrête de couper dans les services publics des hôpitaux. La nouvelle formule de financement provinciale a causé des ravages dans les hôpitaux, et plus particulièrement en campagne;
  2. continue d’augmenter le nombre d’infirmières auxiliaires autorisées dans les hôpitaux. Le gouvernement a reconnu le rôle primordial que jouent les infirmières auxiliaires autorisées dans la prestation des soins de santé, mais est encore en retard sur les autres provinces;
  3. mette fin à l’expansion des cliniques privées (ESA) et respecte la Loi canadienne sur la santé, qui interdit la facturation supplémentaire et les frais d’utilisation. Le manque de surveillance adéquate de ces cliniques continue de poser un risque pour la santé publique;
  4. empêche l’impartition du travail de tout le personnel de soutien dans les hôpitaux;
  5. crée les règlements nécessaires pour faciliter la mise en œuvre de la Loi sur les aliments locaux (projet de loi 36). Peu d’hôpitaux servent des produits alimentaires frais locaux. Le gouvernement doit en faire une obligation, pas une option.

Pour en savoir plus, cliquez ici (en anglais).