Skip to content

Liste de vérification du SEFPO pour le secteur des soins de santé pendant la pandémie de la COVID-19

Liste de vérification du SEFPO pour le secteur des soins de santé pendant la pandémie de la COVID-19

Coronavirus Update
Coronavirus Update
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Obligations de l’employeur

  • Consulter le Comité mixte sur la santé et la sécurité au travail (CMSST) pour toutes les mesures, procédures, formation et fourniture d’équipement de protection individuelle (ÉPI) en lien avec la COVID-19. Les membres du CMSST travaillent en collaboration avec leurs représentants syndicaux.
  • Communiquer les mesures et procédures aux travailleurs et partager tous les conseils du médecin hygiéniste en chef et du gouvernement avec le CMSST et les travailleurs.
  • Pour protéger les travailleurs contre la COVID-19 (ou toute autre nouvelle pandémie d’origine virale), adopter le principe de précaution et fournir l’équipement N-95 à tous les travailleurs de première ligne, dans la mesure du possible (ou selon les priorités établies).
  • Revoir et mettre à jour les plans de l’organisation en cas de pandémie, élaborés de concert avec le CMSST, afin de s’assurer qu’ils tiennent compte  de la dotation, des communications, de l’éducation et de la formation du personnel par rapport à la préparation en cas de pandémie et aux risques à la santé que présente la situation actuelle d’urgence ou de pandémie.
  • Assurer que les travailleurs ont facilement accès à des ÉPI, qu’ils reçoivent régulièrement une formation sur les masques chirurgicaux, les respirateurs N-95 et les appareils de protection respiratoire à épuration d’air motorisé (APR à épuration d’air motorisé). Les respirateurs N-95 doivent subir un essai d’ajustement préalable (idéalement tous les deux ans). La formation consiste à s’assurer que les travailleurs sachent comment se servir de cet équipement et pourquoi ils s’en servent, et qu’ils soient au courant de tous les protocoles de sécurité et de la façon de mettre et d’ôter l’équipement.
  • Assurer que les fournisseurs de soins reçoivent une formation complète, soient évalués et informés par rapport à la prestation de soins et aux protocoles de soins requis pendant une pandémie, y compris une évaluation des risques au point d’intervention et avant chaque interaction avec un patient ou dans l’environnement d’un patient afin de déterminer la probabilité d’exposition par contact, gouttelette ou aérosol lors de procédures de soins, ou par rapport aux équipements et aux traitements et, ainsi, déterminer les pratiques pertinentes pour assurer la sécurité.
  • Faire une évaluation minutieuse des risques, y compris déterminer toutes les aires potentielles d’entrée (et comment en restreindre l’accès en utilisant des affiches ou en limitant l’accès) et autres aires potentielles d’exposition (par exemple, dépistage, zone de triage, chambres d’isolement).
  • Modifier les politiques, les procédures, l’équipement et l’environnement afin d’éliminer ou minimiser les risques conformément à une approche axée sur une hiérarchie des mesures de contrôle des risques (mesures de contrôle pertinentes sur le plan technique et administratif, à la source, sur le chemin et au niveau des travailleurs afin de maîtriser les risques).
  • Avoir mis en place un mécanisme pertinent de dépistage pour les gens qui circulent, ainsi que des mesures de contrôle de l’exposition sur les lieux de travail ou au sein des unités. Prévoir suffisamment d’équipements de protection individuelle et des mesures de protection à tous les points d’entrée où se fait le dépistage.
  • Avoir prévu des barrières structurelles adéquates (p. ex., panneau en plexiglas allant du plancher au plafond pour la zone de triage et à l’admission), des équipements pour l’élimination des déchets, des chambres d’examen et salles d’attentes séparées.
  • Vérifier, au besoin, l’ajustement des respirateurs N-95 et offrir une formation à tous les travailleurs de la santé qui sont à risque, ainsi que l’information au sujet des risques particuliers à la santé lors d’une situation de pandémie, afin que tout équipement de protection individuelle soit utilisé adéquatement en tout temps (c.-à-d., comment les mettre, les enlever et les jeter); le cas échéant, exiger des travailleurs de la santé qu’ils portent une carte indiquant la taille du respirateur N-95 dont ils ont besoin.
  • Avoir suffisamment de tous les types d’ÉPI, y compris des masques chirurgicaux, respirateurs N-95 et APR à épuration d’air motorisé), gants, blouses imperméables, casques de protection, écrans faciaux, chaussons protecteurs, équipement de protection corporelle intégrale.
  • Avoir des chambres d’isolement pour les infections transmises par voie aérienne (chambre à pression négative) et être prêt à y transférer le patient immédiatement lorsque possible.
  • Advenant un cas suspect, mettre en œuvre les mesures d’isolement dans une chambre à pression négative pour les patients présentant des symptômes. Lorsque cela n’est pas possible, transférer le patient immédiatement dans une chambre où il sera séparé des autres patients, aura accès à sa propre toilette ou chaise d’aisance. S’assurer que seul le personnel adéquatement formé et équipé (des EPI pertinents) s’occupe des soins de ce patient et entre dans cette chambre.
  • Former des équipes de cliniciens protégés par des équipements adéquats de protection individuelle contre le COVID-19, et qui ont reçu la formation pour les utiliser, y compris des équipes formées pour utiliser les respirateurs N-95 et les APR à épuration d’air motorisé.
  • Assurer une dotation en personnel suffisante pour remplacer le personnel infirmier et autres travailleurs de la santé qui doivent s’occuper des patients en isolement, et établir des horaires de travail qui prévoient plusieurs périodes de repos et de récupération, et mettre en place des mécanismes pour évaluer la fatigue.
  • Mettre en place des protocoles en matière de capacité d’intensification dès que nécessaire.
  • Mettre en place des protocoles en matière de nettoyage qui exigent de l’ÉPI ayant subi un essai d’ajustement, tel que des respirateurs N-95, des écrans faciaux, des gants, des blouses et des équipements pour protéger la tête et les mains, ainsi que des protocoles pour l’élimination des déchets. Utiliser du matériel jetable lorsque possible; le matériel non-jetable devrait être à l’usage exclusif du patient.

Remarques

  1. Le contenu n’est pas complet.
  2. Adapté de l’énoncé de position de la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières/infirmiers (FCSII) (19 février 2020) – La sécurité n’est pas négociable : Préparation en cas de pandémie – le coronavirus 2019 (COVID-19)
  3. Ce document fait état de la position du SEFPO sur les ÉPI pendant la pandémie de la COVID-19, soit que les respirateurs disponibles (N-95 et APR à épuration d’air motorisé) soient distribués et utilisés par les travailleurs à risque élevé jusqu’à ce que la production augmente. Au mieux, la recherche sur la COVID-19 n’est pas claire. Une fois la production augmentée, une protection maximale sera de rigueur.

V3COVID-Liste de vérification des obligations des employeurs des soins de santé – 22 mars (pdf en anglais)Télécharger