Skip to content
lbed_opseu_french_banner.jpg

7-Eleven veut vendre de l’alcool. Voici une façon simple de s’y opposer.

Facebook
Twitter
Email

Lorsque la multinationale derrière les 7-Eleven a présenté ses demandes de permis pour servir de l’alcool dans 31 communautés de la province, le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a fait appel aux citoyens et aux propriétaires de petites entreprises pour qu’ils s’y opposent.

« Ça va faire du tort aux petites entreprises et propriétaires de restaurant qui peinent à garder la tête hors de l’eau avec la pandémie. Ça risque d’entraîner une augmentation de l’ivresse au volant et de la consommation d’alcool avant l’âge légal », a déclaré M. Thomas. « Et comme il s’agit manifestement d’un stratagème pour ouvrir la porte à la vente d’alcool dans tous les dépanneurs, la province se verra privée des revenus des ventes d’alcool dont elle a besoin pour financer nos services publics essentiels, tandis que les dommages liés à l’alcool et les demandes de ces services déjà surchargés augmenteront. »

La Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) accepte les objections aux demandes de permis de boisson jusqu’au 11 mars.

Si vous habitez dans l’une des 31 communautés énumérées ci-dessous, où se trouvent les magasins 7-Eleven en question, cliquez ici pour un modèle de courriel facile à utiliser (en anglais). La CAJO accepte également les objections sur son site web.

« J’ai entendu bien des mauvaises idées dans ma vie, mais celle-ci remporte la palme Twinkie », a déclaré le premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida. « Est-ce que cela signifie que nous serons bientôt en mesure d’acheter et/ou de boire de l’alcool dans les dépanneurs et les stations-service? Qu’est-ce qui vient après ça? Les Big Gulps Vodka? »

Tel que révélé par la CBC, le premier ministre Ford avait tenu une réunion secrète avec les dirigeants de 7-Eleven au Texas l’an dernier, juste avant la pandémie.

Colleen MacLeod, présidente de la Division des employés de la Régie des alcools de l’Ontario de l’OPSEU/SEFPO, espère que M. Ford va revenir sur toute promesse éventuelle qu’il aurait faite au cours de cette réunion.

«  La pandémie a tout changé depuis cette rencontre », a déclaré Mme MacLeod. « Je suis certaine que le premier ministre apprécie désormais bien plus la LCBO et le rôle de ses travailleurs de première ligne dans la vente responsable d’alcool et le financement de nos services publics indispensables. J’espère qu’il choisira de faire la bonne chose en mettant un terme aux arnaques de ces multinationales déguisées en demandes de permis de restauration, et qu’il demandera une réduction des prix de gros. »

Voici les 31 collectivités dans lesquelles des magasins 7‑Eleven font une demande de permis d’alcool :

  • Ajax
  • Brampton
  • Burlington
  • Chatham
  • Concord
  • Dryden
  • Etobicoke
  • Georgetown
  • Guelph
  • Hamilton
  • Leamington
  • London
  • Mississauga
  • Niagara Falls
  • North York
  • Oakville
  • Orangeville
  • Oshawa
  • Pickering
  • Port Colborne
  • Sarnia
  • Ste-Catharines
  • Stratford
  • Thorold
  • Toronto
  • Waterloo
  • Welland
  • Windsor
  • Woodbridge
  • Woodstock
  • York (1390, chemin Weston, et 3205, rue Dundas ouest)