Menu
Menu
dev_services_opseu_french_banner.jpg

7 500 membres à la table : Bulletin de négociation des Services développementaux du SEFPO

7 500 membres à la table : Bulletin de négociation des Services développementaux du SEFPO

2018-01-raisethebar-fr.jpg
2018-01-raisethebar-fr.jpg
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Bulletin de négociation concertée à l’intention des membres du SEFPO, Secteur 2, Services de développement

Pour télécharger une version du bulletin, cliquez ici.

Cette année, la majorité des travailleurs des services aux personnes atteintes d'un handicap de développement (services de développement) du SEFPO de toute la province négocieront une nouvelle convention collective. Ensemble, nous pouvons inverser la tendance au temps partiel et lutter pour des salaires équitables dans l’ensemble du secteur.

Avec l’adoption de la Loi de 2017 pour l'équité en milieu de travail et de meilleurs emplois, les travailleurs reçoivent enfin une rémunération égale pour un travail égal. En vertu de la loi, les travailleurs à temps partiel, plus nombreux que les employés à temps plein dans le secteur, doivent être rémunérés au même taux.

Les employeurs n’ont ainsi plus aucune incitation à créer des emplois à temps partiel précaires pour économiser de l'argent.

Les employeurs qui essaient de modifier une description d’emploi pour contourner la loi et maintenir des taux différents pour les travailleurs à temps partiel doivent savoir que le public et les travailleurs ne l’accepteront pas! Cela n’a pas marché pour Tim Hortons et cela ne marchera pas non plus pour les services aux personnes atteintes d’un handicap de développement.

Nous nous attendons à ce que le ministère des Services sociaux et communautaires (MSSC) et les employeurs facilitent la mise en œuvre du projet de loi 148 en :

  1. préparant une table de négociation centrale pour faire avancer une stratégie de la main-d'œuvre susceptible d'améliorer les salaires, la rétention, les normes et la formation dans le domaine;
  2. investissant 55 millions de dollars pour couvrir les amendements aux normes d’emploi en vertu du projet de loi 148;
  3. augmentant le nombre de postes à temps plein dans le secteur;
  4. créant un poste budgétaire spécifique pour l’équité salariale;
  5. réglementant le programme Passeport.

Toutes les unités ont déposé un avis de négociation :

  • On a voté à l’unanimité sur un ensemble de revendications concertées à la conférence de négociation de novembre dernier.
  • Les unités de négociation administreront des sondages sur l’établissement des revendications et éliront
  • des équipes de négociation dans les mois à venir.

Quelques faits

  • 75 % des unités des services de développement du SEFPO comptent davantage d’employés à temps partiel qu’à temps plein
  • 56 unités seront en négociation
  • La convention collective de 38 de ces unités expire le 31 mars.
  • Les budgets de base du secteur sont confrontés à un sous-financement chronique
  • En 2017, un recours collectif de 110 millions de dollars a été lancé contre le gouvernement de l’Ontario, qui n’avait pas réussi à éliminer la liste d'attente longue de plusieurs années pour les services de soutien aux adultes atteints d’un handicap de développement

Ne manquez pas les conférences téléphoniques de la négociation concertée

Le 12 février à 17 h, le 26 février à midi, le 5 mars à 17 h, le 19 mars à midi et le 3 avril à 17 h

Servez-vous des médias sociaux :

Envoyez un gazouillis à @HelenaJaczek et demandez-lui de financer les changements apportés au projet de loi 148 pour les travailleurs des services aux personnes atteintes d'un handicap de développement. Utilisez les hashtags suivants : #Raisethebar, #onevoice #DSCentral #it’sthelaw #montezlabarre #uneseulevoix, #SDCentral, #c’estlaloi