Skip to content
lbed_opseu_french_banner.jpg

Une offre meilleure ou pas d'offre du tout! Bulletin de négociation de la LBED 2017 – Numéro 16

2017 LBED Bargaining Bulletin Issue 16, June 13, 2017
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Une offre meilleure ou pas d’offre du tout!

Les dirigeants de la Division des employés de la régie des alcools (LBED) se sont réunis vendredi dernier pour donner un message clair à la direction de la LCBO : nous sommes prêts à tout pour obtenir la meilleure LCBO pour nos membres.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, et d’autres membres du Conseil exécutif du SEFPO étaient présents pour dire aux membres qu’ils ont l’entier soutien du syndicat.

« Le SEFPO a plus de 8 000 membres à la LCBO, mais l’effectif total du SEFPO excède 130 000 en Ontario », a déclaré Monsieur Thomas aux délégués réunis. « Et je suis ici pour dire que si votre employeur veut se battre avec nos 8 000 membres ici, il ferait bien d’être prêt à faire face à nos 130 000 membres. »

Eduardo (Eddy) Almeida a ajouté que le refus de la LCBO d’offrir de meilleures conditions de travail à ses employés est particulièrement choquant si l’on tient compte des recettes qu’ils permettent à la LCBO d’amasser pour la province chaque année.

« Votre travail a permis au gouvernement de l’Ontario de recueillir plus de 2 milliards de dollars l’an dernier », a déclaré Monsieur Almeida. « Cet argent paie pour les hôpitaux et les autoroutes, les écoles et les interventions chirurgicales. On pourrait croire que le gouvernement puisse se montrer reconnaissant. »

« Mais au contraire, on entend dire qu’il veut encore davantage, et a demandé à la direction de la LCBO de trouver des façons d’augmenter les profits aux dépens des travailleurs. »

Denise Davis, présidente de l’équipe de négociation du SEFPO, a remercié les membres assemblés pour le soutien exceptionnel qu’a reçu l’équipe, soulignant que juste dans les quelques dernières semaines, les membres avaient déjà organisé plus de 80 piquets d’information dans des communautés de toute la province.

« L’employeur a essayé de nous diviser dès le début », a déclaré Madame Davis. « Mais si je me fie à ce que j’ai vu sur les divers piquets auxquels je me suis jointe, il est évident qu’il n’a pas réussi. Vous avez envoyé le message à cet employeur que nous sommes solidaires, que les conditions de travail peuvent être différentes et que nous ne nous arrêterons pas tant que nous ne recevons pas l’offre que nous méritons de recevoir. »

« Ce que l’employeur cherche à faire aux travailleurs ne va nul doute créer une LCBO meilleure; bien au contraire! Et nous ne l’accepterons pas. »

Le délai de grève est le 26 janvier

Le ministère du Travail a émis vendredi dernier un rapport recommandant de ne pas instituer de commission de conciliation. Ainsi, le délai de grève a été fixé à minuit une le lundi 26 juin. Votre équipe continuera de promouvoir notre plan pour une meilleure LCBO avant cette date.

Piquets d'information

Les piquets d’information se sont poursuivis la semaine dernière, avec des communautés de tout l’Ontario se joignant aux efforts visant à aboutir à une offre équitable pour les travailleurs et à une LCBO meilleure pour tout le monde. Après quatre semaines, les membres avaient organisé 85 piquets; des douzaines d’autres sont prévus pour les semaines menant au délai de grève.

Vous trouverez des photos envoyées par les membres sur ces piquets dans l’exemplaire à imprimer du bulletin en anglais (voir le lien au bas de la page). Vous trouverez également quelques reportages sur les piquets de la semaine 4 sur le site Web du SEFPO.

N’oubliez pas de noter votre employeur! Dernière chance de répondre à notre sondage en ligne

Nous avons reçu d’excellentes réponses à notre sondage de la part des membres du SEFPO à la LCBO. Il semble que tout le monde ait beaucoup de choses à dire au sujet de leur employeur et du rendement des dirigeants dans quatre catégories importantes – conditions de travail, moral au travail, sécurité au travail et conciliation travail-vie personnelle.

Nous avons prolongé le délai de remise du sondage de deux jours, mais veillez à prendre quelques minutes pour répondre au sondage avant le 14 juin et guettez l’arrivée du prochain bulletin de notes des dirigeants de la LCBO.

Ce que vous pouvez dire aux clients

Il arrive que des clients demandent aux membres quels sont les enjeux dans cette ronde de négociations et pour quelles raisons il risque d’y avoir une grève à compter du 26 juin. Plus la date approche et plus la couverture médiatique augmente, plus nous risquons d’avoir à répondre à des questions. Voici une réponse que vous pouvez donner aux personnes qui vous demandent ce qui se passe :

  • L’équipe de négociation du syndicat négocie une entente, pas une grève. Nous travaillons dans le but de construire une meilleure LCBO, une LCBO qui ne laisse pas les travailleurs à des postes à temps partiel pendant des dizaines d’années, une LCBO qui offre des emplois stables et continue de payer pour les services publics importants.

Rappel sur la santé et la sécurité

Nous savons que l'employeur augmente ses expéditions de marchandises en prévision d’une grève. Dans sa hâte à vouloir amasser le maximum de profits possible, il arrive qu’il mette en danger la santé et la sécurité des travailleurs et du public.

Lisez le récent article sur les questions de santé et de sécurité découlant des stocks entreposés dans les allées des magasins. Si vous observez quoi que ce soit qui vous semble dangereux, parlez-en immédiatement à la direction et à votre représentant en matière de santé et de sécurité au travail.

Semaine d’action pour une meilleure LCBO : du 19 au 23 juin

L’équipe de négociation organise une semaine d’action pour les jours précédant l'échéance de grève, afin d’accroître les pressions internes et externes sur l’employeur.

Dans nos magasins, nous montrerons à l’employeur que tous les membres à des postes de vente au détail, à la logistique et au siège social sont unis pour une meilleure LCBO. En même temps, nous continuerons de communiquer avec le public pour le rallier à notre cause.

La semaine d’action a trois composantes :

  1. Journées d’autocollants « Une meilleure LCBO, ensemble ».
  2. Inscription à l’indemnité de grève.
  3. Barbecues pour une meilleure LCBO.

Pour la journée des autocollants « Une meilleure LCBO, ensemble », les dirigeants de votre section locale ou vos mobilisateurs vous distribueront les autocollants. Nous demandons que tous les membres portent un autocollant au travail. Montrons-nous solidaires! Si votre supérieur vous demande de retirer l’autocollant, faites-le. Et portez-le simplement pendant vos pauses et dans le cadre des activités syndicales. Vous voulez être en vedette dans un prochain bulletin? Prenez une photo de vous avec vos collègues portant un autocollant et envoyez-la à cashbourne@opseu.org.

Dans l’éventualité d’une grève ou d’un lockout, les membres du SEFPO à la LCBO recevront leur indemnité de grève du syndicat par dépôt direct dans leur compte bancaire personnel ou d’une coopérative de crédit. Afin de recevoir une indemnité de grève, les membres du SEFPO doivent remplir le formulaire de renseignements personnels des membres du SEFPO (Formulaire B). De même, toute personne recevant l’indemnité de grève doit être membre inscrit du syndicat. Cela signifie que vous devez avoir signé une carte d’adhésion syndicale.

Pendant les journées « d’inscription à l’indemnité de grève », les dirigeants de votre section locale et vos mobilisateurs visiteront les lieux de travail pour s’assurer que les membres ont rempli et signé le formulaire B, et ont signé leur carte d'adhésion syndicale.

Enfin, dans la mesure du possible, nous demandons aux sections locales d’organiser leur propre barbecue « Une meilleure LCBO » et d’y inviter la population. Nous avons reçu beaucoup d’appui de la collectivité pour notre message d’emplois décents et stables et d’une LCBO solide, non affaiblie par une privatisation insidieuse, et c’est l’occasion pour nous de continuer de susciter des appuis à l’approche de l’échéance de grève.

Au-delà de ces trois activités, songez à donner un peu de votre temps pour aider votre section locale. Votre section locale est dirigée par un groupe de personnes dévouées qui font tout ce qu’elles peuvent pour tenir les membres au courant de ce qui se passe et faire ce qu’il faut localement pour se préparer à une grève éventuelle. Toutefois, plusieurs tâches différentes doivent être accomplies dans les jours qui précèdent le délai de grève.

Nous vous prions de bien vouloir donner autant de votre temps libre que possible à votre section locale dans les jours qui viennent. Souvenez-vous que plus vous êtes nombreux à participer, plus il est facile de répartir le travail et plus nous montrons à l’employeur que nous sommes sérieux et voulons obtenir un contrat juste et équitable.

Mot de la présidente : Quel est le meilleur plan d’urgence de la LCBO? Présenter une offre juste et équitable à ses travailleurs.

Il semble que chaque fois que la LCBO s’adresse aux médias, c’est pour parler de son plan d’urgence.

Tandis que nous parlons du besoin d’améliorer la LCBO pour faire en sorte que les travailleurs obtiennent des quarts qui leur permettent de passer du temps avec leur famille, la LCBO parle de son plan d’urgence. Quand nous disons qu'une société de la Couronne avec une marge bénéficiaire de 35  % peut se permettre de veiller à la sécurité de ses travailleurs en veillant à ce qu’ils ne travaillent jamais seuls, la LCBO dit qu’elle a un plan d’urgence à mettre en place.

Et quand nous faisons remarquer que la première ministre veut améliorer la vie des travailleurs vulnérables et que cette amélioration devrait commencer dans les lieux de travail du gouvernement, la LCBO une fois de plus répond qu’elle possède un plan d’urgence en cas de grève.

Si la LCBO mettait la moitié de cette énergie à créer une offre, nous aurions déjà une meilleure LCBO.

Tandis que les cadres supérieurs se concentrent sur leur plan d’urgence, nous nous concentrons sur l'obtention d'une entente équitable qui nous conduise vers la meilleure LCBO que nous savons possible.

Nous avons ajouté des dates de négociation cette semaine, mardi et mercredi, pour nous donner suffisamment de temps pour conclure une entente. Nous faisons pression chaque jour sur l’employeur afin qu’il oublie ses propositions malfaisantes – comme le libellé qui dit qu’il pourrait impartir le travail de divisions entières, ou les tentatives de supprimer l’indemnité de départ déjà gagnée par les travailleurs – et travaille avec nous pour améliorer les choses.

Ce n’est pas si compliqué que ça après tout! Nous estimons qu’une entreprise qui a accumulé des profits de 2 milliards de dollars l’an dernier peut se permettre d’offrir à ses employés des emplois stables, des horaires prévisibles et des conditions de travail décentes. Et tandis qu’ils ne veulent sans doute pas l'admettre, je suis pas mal sûr que même l’équipe de négociation de l’employeur sait que c’est possible.

Notre équipe de négociation a un plan, mais la suite des événements dépend vraiment de la LCBO. Continueront-ils de jouer au chat et à la souris avec leur plan d’urgence ou va-t-on enfin pouvoir se mettre à négocier et à construire ensemble une meilleure LCBO?

Solidairement,

Denise Davis
Présidente de l'équipe de négociation de la LBED

Vous avez jusqu’au 18 juin pour contester votre placement sur la grille salariale

Le syndicat sait que les calculs de la grille salariale ne sont pas tous corrects et nous continuons de travailler avec l’employeur pour essayer de résoudre les différends à ce propos.

Les membres qui pensent avoir été placés au mauvais endroit sur la nouvelle grille salariale unique ont jusqu’au dimanche 18 juin pour contester ce placement au moyen du formulaire de contestation de placement sur la grille (Grid Placement Challenge Form) – en anglais.

Rencontrez vos mobilisateurs!

Dans la négociation collective, le pouvoir vient du soutien des membres du syndicat. L’expérience a montré que les employeurs bougent à la table lorsque les membres prennent des mesures à l’intérieur et à l’extérieur de leur lieu de travail. Pour faire émerger cette force, le SEFPO a engagé 15 mobilisateurs, qui ont été élus par les membres à la conférence de prénégociation de la LBED en avril 2016. Ces mobilisateurs, qui sont vos collègues de travail à la LCBO, sont en congé syndical depuis le lundi 27 février. Ils travaillent afin de soutenir l’équipe de négociation élue et les priorités de négociation sélectionnées pendant la réunion d’établissement des revendications.

Région 1 

Guy Jeremschuk
riverman1646@hotmail.com 

David Holmes
davesholme@gmail.com

Michael Peris
niceguy2212@hotmail.com

Colm Kieran
colmskieran@gmail.com

Région 2 

Bonnie Jolley
jolley_b@hotmail.com

Judy Irving
j.irvingmobilizer@gmail.com

Shawn Swayze
swayze34@gmail.com

Jessica Turgeon
jessturgeon@hotmail.com

Région 3 

Eileen Allen
eallen9@cogeco.ca

Tammy Rogers
tamtamrogers@gmail.com

Mellisa Jackson
mellisa_allan@hotmail.com

Rick Woodall
woodall@bellnet.ca

Région 4 

Dianne Perry
diannep497opseu@hotmail.com

Mathieu Royer
mat.royer@hotmail.com

Jeff Scobie
scobie119@gmail.com

Paula Sossi
opseulocal@gmail.com

Région 5 

Craig Hadley
craigh22@gmail.com

Nick Papadimitriou
nick.v.papadimitriou@gmail.com

Adriana Bertoni
abert73@gmail.com

Debbie McGuinness
debbiemcguinness01@gmail.com

Sam Cheadle
samcheadle@hotmail.ca

Région 6

Amanda Pellerin
amandapellerin@outlook.com

Judy Jones
judy_jones19@hotmail.com

Lianne Burke
leeburkerog@gmail.com

Leslie Gagnon
lesliepgagnon@gmail.com

Région 7

Rob Mithrush
mithrush@tbaytel.net

Anne Makela
akmakela@tbaytel.net

Rencontrez votre équipe de négociation

L’équipe de négociation du SEFPO pour la Division des employés de la Régie des alcools compte cinq membres :

Denise Davis, présidente, section locale 378
Colleen MacLeod, vice-présidente, section locale 5107
Jennifer Van Zetten, section locale 162
Robin Reath, section locale 163
Mark Larocque, section locale 499

L’équipe de négociation bénéficie de l’aide de Jeff Weston, négociateur au SEFPO, Steve Crossman, chercheur, ainsi que de quelques autres membres du personnel du SEFPO.

Contactez-nous par courriel à l'adresse LBEDbargaining@opseu.org.

Restez informé!

Vous pouvez recevoir ce bulletin de négociation (ainsi que notre bulletin régulier,L’écho) directement par courriel. Appelez simplement le SEFPO au 1-800-268-7376 ou (416) 443-8888 et donnez vos nom et adresse courriel à l’opératrice. 

Vous pouvez également trouver des mises à jour sur le site Web du SEFPO à : www.opseu.org/LBEDbargaining. Et n'oubliez pas d'assister aux réunions d'information sur les négociations qui auront lieu dans votre région.

Téléchargez le bulletin de négociation (en anglais)