Skip to content
SEFPO Coalition des traveailleurs racialises

Un plan détaillé pour bâtir sur de solides assises

SEFPO Coalition des traveailleurs racialises - Resilience, determination, representation
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les membres racialisés du SEFPO ont participé à une activité de formation de fin de semaine sur la déconstruction du racisme, organisée par la Coalition des travailleurs racialisés (CoTR) et animée par Jean Samuel, consultant en diversité, équité et inclusion. L’activité a aidé les membres à approfondir leurs connaissances et compréhension des impacts du racisme, tant individuel, culturel, sociétal que systémique et structurel, et en particulier, du racisme anti-Noirs. En tant qu’animateur, Jean Samuel s’est « senti privilégié et honoré de participer à cet événement historique, la première fois que les membres du SEFPO se réunissaient pour développer des outils et acquérir des stratégies pour faire face aux microagressions quotidiennes qui affectent leurs vies, et pour identifier et s’attaquer gentiment à la source de ces microagressions ».

Peter Thompson, président du CoTR, a rappelé aux participants que « ce n’est que le début d’un plan stratégique à long terme qui renforcera notre syndicat dans le domaine des droits de la personne ». La Coalition sera l’hôte d’une séance de suivi à la formation des conseillers en droits de la personne, qui aura lieu du 1er au 3 novembre prochains; les membres racialisés y acquerront davantage d’outils pour promouvoir et appliquer les politiques de lutte contre le racisme au sein du syndicat et dans les lieux de travail, de façon que tous les travailleurs puissent prospérer dans un environnement diversifié et inclusif. « Ces activités de formation ont permis de préparer les nouveaux dirigeants racialisés à revendiquer leur place à la table, d’une façon qui respecte l’expérience des personnes racialisées et qui fournisse des stratégies pour aller de l’avant », a ajouté Kola Iluyomade, président du CoTR pour la Région 5.

La Politique en matière de harcèlement et de discrimination du SEFPO reconnaît que le « SEFPO a une longue tradition de lutte contre le harcèlement et la discrimination. Le syndicat reconnaît que les questions d’équité jouent un rôle essentiel dans la représentation et la défense des droits des membres au travail, au sein du syndicat et dans la communauté. Le harcèlement et la discrimination créent un climat d’intolérance et de division parmi les membres. En rognant sur l’unité et le pouvoir du syndicat, le harcèlement et la discrimination peuvent affaiblir notre efficacité à la table des négociations, dans les lieux de travail, sur la ligne de piquetage et dans la communauté. En tant que syndicalistes et délégués syndicaux, notre capacité d’agir de façon efficace en cas de harcèlement et de discrimination est essentielle au maintien du pouvoir du SEFPO.

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO, a félicité les membres du succès de l’activité de formation et a déclaré que « notre syndicat s’engage à mettre fin au racisme et à la discrimination. Cette série d’activités de formation représentera le meilleur du passé du SEFPO et nous fournira un plan pour avancer ensemble ».