« Un gain, pas une perte » : Selon le président de l'OPSEU/SEFPO, l'établissement correctionnel de Kemptville fait partie intégrante de la reconstruction de l'Ontario

L’éditorial suivant, du président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a été publié dans le Kemptville Advance.

« Un gain, pas une perte » : Selon le président de l’OPSEU/SEFPO, l’établissement correctionnel de Kemptville fait partie de la reconstruction de l’Ontario

La pandémie de COVID-19 a exposé les faiblesses de notre système, et il est temps de nous concentrer sur sa réparation, soit sur la relance économique et sur la création de bons emplois. Heureusement, le nouvel établissement correctionnel de Kemptville nous donne une occasion de le faire.

En fait, cet établissement joue un rôle important dans le plan de modernisation des établissements correctionnels de toute la région de l’Est de l’Ontario. Il s’agit d’un projet qui comprendra des investissements majeurs pour la région et un nombre important de nouveaux emplois, de bons emplois, qui contribueront à stimuler les économies locale et provinciale, à un moment où elles en ont le plus besoin.

La construction d’un établissement entièrement public à Kemptville est un gain, pas une perte, une possibilité, pas un fardeau. Et ce n’est pas une illusion, c’est la vérité!

Il est normal que les habitants de la région s’inquiètent. Après tout, le système correctionnel de l’Ontario est loin d’être parfait. Après des années de sous-financement, nos établissements sont devenus dangereusement surpeuplés et en manque de personnel. Et c’est pourquoi le plan du gouvernement de renforcer les capacités est si important.

Je suis fier de dire que l’OPSEU/SEFPO a guidé ces efforts, luttant pour ces améliorations depuis des dizaines d’années. Nous avons exigé la modernisation des infrastructures et une amélioration de la planification et de la conception afin de construire des établissements plus sûrs tant pour le personnel que pour les détenus. Et pour la première fois depuis longtemps, nous sommes heureux de voir un gouvernement prendre nos demandes au sérieux.

Nous sommes heureux que la construction du nouvel établissement recoure à des principes de planification et à une conception modernes, dont l’occupation simple des cellules, essentiels pour sauver des vies et pour la distanciation sociale. Il s’agit de créer des environnements et des communautés plus sûrs, axés sur la réadaptation et la programmation. Pour être clair, bien que l’établissement soit construit comme un établissement à sécurité maximum, ce n’est pas une prison. Il s’agit d’un établissement qui héberge principalement des délinquants classés au niveau de sécurité minimum ou moyen, en attente d’un procès.

Kemptville est une communauté charmante, mais elle est aussi en pleine croissance. En créant des centaines de bons emplois stables dans le secteur public, beaucoup peuvent désormais envisager de pouvoir travailler dans leur communauté. Et avec une plus grande capacité vient un nombre encore plus importants de bons emplois gouvernementaux dans la région.

Toute croissance s’accompagne de certains coûts, bien sûr, mais il est important de considérer les avantages d’une plus grande assiette fiscale et ce que celle-ci peut faire pour stimuler l’économie locale. Cela signifie plus d’argent dans la poche des gens et plus de dépenses sur les biens et services locaux, qui soutiendront les entreprises locales.

Avec l’engagement de la province à financer l’expansion des services municipaux, des millions de dollars seront investis pour améliorer l’infrastructure, les transports en commun et les services sociaux dans la municipalité de Grenville Nord et dans toute la région. La province aura plus de ressources à investir, en utilisant des terres appartenant à la province pour le projet.

Certains ont demandé, pourquoi Kemptville? Mais avec la superficie requise pour le projet et l’état actuel du marché immobilier, il n’est pas surprenant que la province essaie de garder ses coûts d’acquisition aussi bas que possible. Lorsqu’il s’agit de dépenser l’argent du contribuable, c’est la chose fiscalement responsable à faire.

C’est pourquoi il est si décevant de voir des membres de l’opposition utiliser cette occasion pour asséner des coups politiques plutôt que de soutenir les occasions de voir l’économie croître et le marché de l’emploi s’améliorer. Les habitants de la région ont le droit d’exposer leurs inquiétudes et de consulter leurs députés pour connaître les détails. Mais il est triste de voir des politiciens de l’extérieur de la ville se battre contre des emplois syndiqués de premier ordre pendant l’une des périodes les plus difficiles de notre histoire récente.

Nous devons reconnaître qu’il y aura des décisions difficiles à prendre pour rebâtir un Ontario meilleur, plus fort et plus sécuritaire. L’établissement correctionnel de Kemptville en est une, mais comme pour Brockville, c’est une décision importante. À Brockville, le remplacement proposé de l’établissement correctionnel existant a été accueilli avec un enthousiasme débordant au sein de la communauté.

Le changement est exactement ce dont l’Ontario a besoin pour se rétablir, et la construction de l’établissement correctionnel de Kemptville en est une partie importante.

Warren (Smokey) Thomas
Président, Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (OPSEU/SEFPO)