Skip to content
SEFPO Pensions et prestations

Message du président Thomas et du Comité de liaison du régime au sujet d'OMERS

OMERS logo
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le Conseil d’administration de la Société de promotion d’OMERS a adopté un amendement permettant au conseil d’éliminer l’indexation garantie des crédits de pension gagnés après 2023. Que signifie cet amendement pour les participants au régime d’OMERS?

Les participants du régime de retraite d’OMERS qui travaillent encore après le 1er janvier 2023 auront leurs futurs crédits de service assujettis à une indexation conditionnelle, telle qu’elle a été votée par le conseil, plutôt que de bénéficier de l’indexation garantie à chaque augmentation du coût de la vie.

Le représentant du SEFPO de la Société de promotion a tenté de présenter une motion lors de la réunion de mercredi afin de reporter le vote d’indexation pour permettre de poursuivre la discussion et le partage d’informations avec les promoteurs et les participants du régime. Le SEFPO a fait valoir qu’en raison de la nature distrayante de la pandémie de COVID-19, peu de gens avaient eu la chance d’assimiler pleinement la signification de ces changements. Malheureusement, le conseil a qualifié cette motion pertinente d’inacceptable.

En dépit de l’amendement adopté mercredi, il n’y a en fait pas eu de vote pour effectivement suspendre l’indexation. Selon la santé financière du régime de retraite d’OMERS au moment de ce vote, un deuxième vote du conseil d’administration de la Société de promotion sera nécessaire.

Le SEFPO estime que les participants du régime de retraite devraient continuer d’avoir droit à l’indexation pleinement garantie de leurs prestations. Nous espérons que nos représentants agiront au nom des participants du régime afin de s’opposer à toute tentative future de suspension de l’indexation.

Mais les nouvelles ne sont pas toutes mauvaises. Les représentants du SEFPO et autres représentants des participants du régime de retraite d’OMERS ont réussi à faire accepter une expansion du régime qui, jusqu’à maintenant, et après de longues discussions, s’était heurtée à de la résistance.

Le conseil a adopté une motion selon laquelle, à compter du 1er janvier 2023, les employés autres qu’à temps plein pourront désormais accéder immédiatement au régime de retraite d’OMERS. Cela permettra à des milliers de nouveaux membres de participer à un régime de pension à prestations déterminées.

Compte tenu des tendances à l’augmentation du travail précaire, il s’agit d’un heureux changement, qui donne aux travailleurs qui ne sont pas employés à temps plein accès à un régime de retraite à prestations déterminées et à un revenu de retraite plus sûr.

Nous tenons à vous assurer que nous continuerons de discuter de ces questions avec le Conseil d’administration de la Société de promotion d’OMERS et que nous tiendrons les membres pleinement informés.

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO