Skip to content
opseu_blood-services_copy_fr.jpg

Un message en l'honneur de la Journée mondiale du donneur de sang – le 14 juin 2017

Journee mondiale du donneur de sang - 14 Juin
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, et Sean Allen, président du Secteur Société canadienne du sang et Diagnostic du SEFPO, ont publié la déclaration suivante aujourd'hui à l'occasion de la Journée mondiale du donneur de sang.

Le 14 juin de chaque année, la Journée mondiale du donneur de sang est célébrée à travers le monde pour reconnaître les dons de sang volontaires et non rémunérés, la méthode de collecte de sang considérée la plus sûre qui soit. Des milliers de vies sont épargnées chaque année grâce au système public de collecte et de distribution du sang. Ainsi, en ce jour, nous rendons hommage aux généreux donneurs, ainsi qu'au personnel de la Société canadienne du sang, qui, ensemble, forment le tissu du système public canadien de collecte et de distribution du sang. Merci à chacun et chacune de vous pour vos précieuses contributions.

Le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) est fier de représenter 1 200 membres travaillant à la Société canadienne du sang.

Notre système public de collecte et de distribution du sang est digne de célébrations. Le Canada est entièrement autonome en matière de collecte et distribution de sang pour usage direct. Toutefois, notre système fait également face à d'importants problèmes, dont la menace persistante de privatisation.

Pour ce qui est des produits sanguins, nous nous fions aux donneurs de plasma américains rémunérés pour 70 pour cent du plasma que nous utilisons pour produire des médicaments. La SCS prévoit atteindre une dépendance de 90 pour cent dans un proche avenir, et c'est inquiétant.

Tandis que le SEFPO soutient l'objectif de l'Organisation mondiale de la santé d'une collecte de produits sanguins et de sang à 100 % volontaire dans le monde, il est important de reconnaître, et plus particulièrement de nos jours, que pour atteindre un tel objectif, nous devons investir en suffisance pour construire et doter de personnel de nouvelles installations de collecte de plasma au Canada. Un système de collecte et de distribution du sang public dynamique est la meilleure protection contre la privatisation rampante.

Tandis qu'en Ontario, en Alberta et au Québec, on n'autorise pas la rémunération des donneurs de plasma, le gouvernement fédéral a autorisé l'établissement d'une entreprise de collecte du plasma privée en Saskatchewan. Cette entreprise, Canadian Plasma Resources (CPR), qui rémunère ses donneurs, cherche à obtenir une licence d'exploitation dans d'autres provinces et, a récemment ouvert une autre entreprise privée à Moncton, au Nouveau-Brunswick.

C'est une nouvelle inquiétante parce que la collecte de plasma privée affaiblit la base de donneurs volontaires de la Société canadienne du sang. Seuls des intérêts corporatifs sont servis par ce modèle concurrentiel, certes pas les intérêts du public.

Nous avons fait du chemin depuis le scandale du sang contaminé dans les années 1980. Mais au fur et à mesure que les années passent et que la pire tragédie de santé publique du Canada glisse de plus en plus loin dans l'histoire, nous ne devons jamais oublier les leçons importantes que nous avons apprises, dont de nombreuses étaient soulignées dans le Rapport de la Commission Krever : que le sang est une ressource publique; que les donneurs ne devraient pas être rémunérés; que le Canada devrait devenir autosuffisant en ce qui concerne les produits sanguins; que l'accès aux produits sanguins devrait être gratuit et universel; et que la sécurité du système de collecte et de distribution du sang est capitale.

Tandis que nous célébrons la Journée mondiale du donneur de sang, voici deux choses que nous pouvons faire pour montrer notre engagement à l'égard du système public de collecte et de distribution du sang :

  • S'inscrire pour devenir donneur de sang et de plasma à www.blood.ca
  • Soutenir la campagne nationale de la Coalition canadienne de la santé pour faire en sorte que les dons de sang restent volontaires!

En solidarité,

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO

Sean Allen, président, Secteur Société canadienne du sang et Diagnostic, SEFPO