Skip to content
news_notices_french.jpg

Après avoir exercé des pressions pour obtenir plus d'inspecteurs de la santé et de la sécurité, le SEFPO se félicite de la décision du gouvernement d'en recruter davantage

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Compte tenu du nombre croissant de cas de COVID-19 et de la menace d’une puissante deuxième vague qui se profile à l’horizon, le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, se réjouit que le gouvernement fasse preuve d’initiative et engage près d’une centaine d’inspecteurs supplémentaires pour assurer la sécurité des travailleurs.

« Nous avons dit au gouvernement que nous n’avions pas encore vu le pire de cette pandémie et que toute complaisance se traduirait par des pertes de vie », a déclaré le président Thomas. « Le gouvernement doit réagir rapidement sous la menace du danger et ces nouveaux inspecteurs aideront à y faire face. »

Les nouveaux inspecteurs couvriront divers lieux de travail, y compris dans l’industrie, la construction et les soins de santé.

Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO, a déclaré que ces nouvelles embauches ne pouvaient pas tomber à un meilleur moment.

« Le calcul est simple à faire : un nombre insuffisant d’inspecteurs combiné à un nombre croissant de cas sont autant de risques accrus d’éclosions mortelles », a déclaré Eddy Almeida. « Depuis le premier jour de cette pandémie, nous avons exhorté le gouvernement à investir pour recruter davantage d’inspecteurs afin que les craintes et préoccupations des travailleurs soient prises en compte le plus rapidement possible. »

« Je suis heureux que le gouvernement nous ait entendus. C’est la bonne chose à faire et le bon moment pour le faire. »

Neil Martin, président du secteur de la FPO du SEFPO, a déclaré pour sa part qu’il s’agit aussi d’une bonne nouvelle pour les inspecteurs qui sont déjà en poste.

« Les inspecteurs de la santé et de la sécurité au travail, qui travaillent sans relâche depuis le début de cette pandémie, sont en première ligne pour assurer la sécurité dans les milieux de travail », a déclaré Neil Martin. « Nous tenons à les remercier pour leur travail acharné et pour avoir fait le maximum durant cette période sans précédent. »

« Ces nouveaux inspecteurs de la santé et de la sécurité au travail feront en sorte que nous ne sommes pas toujours en train de faire du rattrapage. C’est une bonne nouvelle pour les travailleurs de l’Ontario. »

Renseignements :
Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO, 613-329-1931