Skip to content
news_announcements_french.jpg

Le mercredi des Cendres marque le début du carême

Carême - temps de priere de partage et de reconciliation
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À l’occasion du mercredi des Cendres, les cendres qui proviennent des rameaux de l’année précédente sont déposées sur le front des fidèles. Les cendres symbolisent la brièveté de la vie et l’inéluctabilité de la mort, comme le décrit un passage biblique qui est lu lors des funérailles : « Souviens-toi que tu es né poussière et que tu redeviendras poussière. »

Quarante jours avant la Semaine sainte, qui célèbre la passion, la mort et la résurrection de Jésus Christ, les chrétiens observent un jeûne solennel. Symbole des 40 jours de jeûne que Jésus a passés dans le désert, il s’agit d’un travail spirituel qui illumine le chemin jusqu’à la fête de Pâques.

Par le passé, les chrétiens, qui s’abstenaient de manger de la viande et même des graisses animales pendant le carême, ne prenaient qu’un repas par jour, à l’exception du dimanche. De nos jours, on s’astreint au jeûne et à l’obligation de ne pas manger de viande seulement le mercredi des Cendres et le Vendredi saint.

Cela exige souvent un sacrifice qu’il est beaucoup moins douloureux de s’imposer quand on le fait en solidarité avec autrui.

Il s’agit de la même solidarité que l’on témoigne à des travailleurs qui sont en lock-out ou en grève, comme avec les travailleurs de la raffinerie de la Co-op à Regina. Ce n’est pas facile de marcher sur une ligne de piquetage et d’affronter quotidiennement les rigueurs de l’hiver de la Saskatchewan. Mais les travailleurs le font et ils le font dans la bonne humeur. Plusieurs dizaines de membres du SEFPO sont partis à Regina pour marcher sur les lignes de piquetage pour affirmer leur solidarité sans faille avec Unifor et son président. En s’unissant pour traverser des moments difficiles, les travailleurs deviennent plus forts individuellement.

C’est tout le sens du carême : rendre l’individu plus fort afin qu’il trouve en lui la force de donner plus à Dieu et à son groupe confessionnel et de partager avec les personnes qui sont dans le besoin.

À tous ceux et à toutes celles qui célèbrent le carême, nous souhaitons une période de dévotion remplie de joie.

En solidarité,

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO