Mise à jour sur les négociations – Résumé de l’offre la plus récente de l’ONTS

Les inspecteurs de l’ONTS en grève pour la sécurité

Mise à jour sur les négociations de la section locale 546 de l’OPSEU/SEFPO (ONTS) :

Nous avons fait une belle démonstration de force pour notre première journée de grève pour la sécurité! Avec cette démonstration de solidarité, nous avons envoyé un message fort à l’ONTS. Nous lui avons montré que nous sommes unis, et résolus à obtenir un accord équitable.

Dans le courriel qu’il a envoyé à tous les inspecteurs de la sécurité, l’ONTS a fait circuler de fausses informations au sujet de son offre la plus récente. Afin d’obtenir un accord équitable, il est important de communiquer régulièrement pour maintenir la solidarité durant cette grève. Nous voulons donc que vous sachiez exactement tout ce que l’ONTS a présenté à votre équipe de négociation avant de quitter la table des négociations hier.

Heures supplémentaires pendant les jours fériés – L’ONTS a proposé une fois et demie le taux salarial (1,5x); toutefois, la politique actuelle est le double du taux salarial (2x). Lorsque l’équipe de négociation a signalé cette divergence à l’employeur, il a répondu qu’il s’agissait d’une « omission ».

Fermeture d’une demi-journée la veille de Noël et la veille du Jour de l’An – La politique actuelle prévoit une fermeture d’une demi-journée la veille de Noël et du Jour de l’An. L’ONTS a refusé notre proposition.

Horaires flexibles – L’équipe de négociation a demandé des horaires flexibles conformément à la politique actuelle.  L’ONTS « ignorait » qu’une politique d’horaires flexibles était en vigueur. L’équipe de négociation a dû montrer à l’employeur qu’il avait une politique sur les horaires flexibles. L’ONTS a refusé notre proposition.

Définition du temps plein et du temps partiel – L’équipe de négociation a proposé que la définition d’un inspecteur à temps plein soit celle d’un inspecteur qui travaille plus de 20 heures et celle d’un inspecteur à temps partiel, tout travail inférieur aux heures du temps plein. L’ONTS veut qu’un inspecteur effectue 40 heures pour être classé à temps plein et que le temps partiel englobe tout autre travail de moins de 40 heures. Cela signifie qu’un inspecteur à temps plein qui travaille moins de 40 heures (c.-à-d. 39 heures) pourrait être classé à temps partiel et ne pas être admissible aux avantages sociaux. L’ONTS a refusé notre proposition.

Vacances – L’équipe de négociation a proposé de ne pas plafonner le nombre de jours de vacances et la possibilité de reporter plus de 10 jours de vacances conformément à la politique actuelle. L’ONTS veut instaurer un plafond de deux semaines pour les vacances et l’impossibilité de reporter des jours de vacances, ce qui ne correspond pas à la politique actuelle.

L’ONTS a indiqué qu’il veut que ses employés prennent leurs vacances pour préserver leur santé, mais l’équipe de négociation lui a fait remarquer que le fait de plafonner les vacances ne contribuera ni à la santé ni au bien-être des employés. Leur message est incohérent. L’ONTS a refusé notre proposition.

Congé de maladie et couverture des avantages sociaux – L’équipe de négociation a proposé des améliorations à la couverture (augmentation des prestations) pour les soins paramédicaux et les soins de la vue (qui sont les mêmes depuis environ 25 ans). L’employeur a refusé notre proposition.

Conformément à la politique actuelle, les primes des régimes d’avantages sociaux et d’invalidité de courte durée (ICD) sont payées à 100 % par l’employeur et les primes du régime d’invalidité de longue durée (ILD) à 100 % par les employés. L’employeur refuse d’accepter ce libellé. Pourquoi refuse-t-il? L’employeur s’obstine à dire que les prestations des avantages sociaux, les prestations d’invalidité de courte durée et les prestations d’invalidité de longue durée « seront toujours aussi bonnes ou mêmes meilleures ».

L’équipe de négociation se méfie des intentions de l’employeur parce que s’il y avait des augmentations du coût des primes d’assurance des avantages sociaux et de l’invalidité de courte durée, l’employeur pourrait saisir cette occasion pour faire payer une partie des primes d’assurance des avantages sociaux et de l’invalidité de courte durée aux employés, s’ils veulent garder les mêmes avantages ou obtenir de meilleurs avantages.

Les primes du régime d’ILD ont augmenté d’environ 25 % pour les employés et le syndicat a demandé aux employés de participer au processus décisionnel avant que des changements soient apportés aux prestations de l’ILD parce que ce sont les employés qui paient. L’employeur a refusé notre proposition. De plus, cela permet à l’employeur d’économiser de l’argent en négociant un coût inférieur pour le régime d’avantages sociaux et d’invalidité de courte durée au détriment des employés qui paient une prime plus élevée pour le régime d’invalidité de longue durée.

Grille salariale – L’équipe de négociation a proposé une grille salariale avec 6 échelons et avec une augmentation de salaire à chaque échelon, y compris avec une progression sur la grille salariale à chaque date anniversaire. L’ONTS veut une grille salariale avec 14 échelons et une progression sur la grille salariale liée à l’évaluation du rendement de l’inspecteur, ce qui peut être arbitraire et dépendre de l’humeur du superviseur ce jour-là.

Cela signifie que l’ONTS veut avoir la capacité de vous empêcher de progresser sur la grille salariale de 14 échelons, alors que cela vous prendra déjà un minimum de quatorze ans pour atteindre le sommet de la grille salariale. Il y a des employés qui travaillent à l’ONTS depuis environ 20 ans et qui n’ont toujours pas atteint le taux de salaire maximum.

La proposition de grille salariale de l’ONTS exclut les inspecteurs des carburants liquides qui seront moins payés. De plus, l’employeur veut pouvoir placer un inspecteur nouvellement embauché n’importe où sur la grille salariale, ce qui permettrait à une personne d’avoir un salaire plus élevé qu’un inspecteur ayant plus d’ancienneté.

Examens médicaux indépendants (EMI) – L’ONTS veut avoir la possibilité d’envoyer un employé subir un examen médical indépendant.  Cela signifie qu’un employé devra se rendre chez le(s) médecin(s) de l’employeur qui demandera au médecin de l’employé d’avoir accès aux renseignements médicaux personnels. L’équipe de négociation n’est pas d’accord.

Congé syndical – Les propositions de l’employeur visent à réduire sévèrement les capacités du syndicat et la représentation de nos membres dans le traitement des griefs des membres, y compris les griefs pour cause de licenciement.  Un report de justice est un déni de justice.

Paiement avec effet rétroactif

L’employeur veut seulement vous verser un paiement rétroactif des salaires à compter du 1er mai 2022. L’équipe de négociation a proposé un paiement rétroactif des salaires à compter de la date d’accréditation en 2021. L’ONTS a refusé notre proposition.

L’ONTS veut vous faire croire qu’il négocie de « bonne foi »; cependant, alors que l’équipe de négociation était en médiation avec l’ONTS hier, l’employeur a envoyé une note de service aux inspecteurs concernant le retour des véhicules de fonction.  S’il négociait vraiment de « bonne foi » pour conclure une entente, l’ONTS n’aurait pas envoyé ce courriel aux employés?

Au début du processus de négociation, vous avez choisi vos priorités essentielles et donné à l’équipe de négociation un mandat solide pour conclure un accord équitable pour les inspecteurs de la sécurité de l’ONTS dans tous les programmes. Nous sommes déterminés à parvenir à un accord qui répondra à vos besoins.

Demain, nous continuons la grève pour la sécurité afin d’exiger que l’ONTS retourne à la table pour négocier équitablement! Assez d’obstruction, d’intimidation et de manipulation. Nous méritons tous le respect et une convention collective équitable.

Solidairement,

Votre équipe de négociation – Cory, Doug et Leo

TSSA safety inspectors on strike now

#Strikeforsafety