Skip to content

Soyez la lumière qui expulse le fléau de l'intolérance

droits egaux
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Aujourd’hui 16 novembre, l’OPSEU/SEFPO souligne la Journée internationale de la tolérance, qui promeut le respect et encourage la compréhension mutuelle entre les cultures et les peuples.  Dans une province aussi riche de diversité que l’Ontario, cette valeur doit être adoptée et nourrie par tous les résidents.

Personne n’est totalement exempt de l’influence de l’intolérance, qui comprend des attitudes et des comportements inconscients. Nous nous devons d’apprendre à être plus respectueux des différences, et ce, afin d’éviter de faire du mal, même par inadvertance, à nos collègues et à nos voisins, à nos amis et à notre famille.

L’OPSEU/SEFPO s’engage à dépasser la simple « tolérance » pour promouvoir l’équité, l’inclusion et l’appréciation des différences. Aujourd’hui, plus que jamais, la tolérance est une priorité absolue pour notre syndicat.

En plus d’une Unité de l’équité très occupée, l’OPSEU/SEFPO est très fier de compter huit comités et caucus visés par l’équité. Ils conseillent les dirigeants et les membres du syndicat sur les façons de rendre le syndicat toujours plus représentatif de la population diversifiée que nous servons et mieux à même de répondre à leurs besoins uniques. Ils se joignent également à l’OPSEU/SEFPO pour demander qu’il soit mis fin une fois pour toute à la discrimination systémique.

Pour y parvenir, nous devons écouter et apprendre, encourager, motiver et agir. À cette fin, il y a 10 ans, nous avons lancé notre Projet de cartographie sociale, qui a pour objectif d’aider à planifier, améliorer et surveiller nos services aux membres. Il nous permet également de créer plus efficacement les priorités, programmes et politiques qui favorisent la diversité et l’inclusion.

Nous nous concentrons également sur l’offre d’occasions d’apprentissage pour combattre la discrimination et l’oppression. L’Unité de la formation des membres de l’OPSEU/SEFPO travaille constamment à la production d’outils qui aident les membres à faire ce travail dans leur propre vie, au travail, dans le cadre des activités syndicales et au sein de la société.

Cependant, bien que les mesures que prend l’OPSEU/SEFPO contribuent au changement, leur effet peut être limité. C’est pourquoi nous nous concentrons également sur la participation des membres au niveau des sections locales, par exemple, en les encourageant et en les aidant à mettre en place des comités anti-racisme.

Aidez-nous à faire de la Journée internationale de la tolérance un tremplin pour un Ontario meilleur. Visitez la page Web de l’Unité de l’équité. Parcourez les nombreuses ressources disponibles sur la page de la formation des membres. Visitez aussi la page Web du syndicat réservée à l’information et aux initiatives pour lutter contre le racisme.

À tout le moins, parlez à quelqu’un qui est différent de vous d’une certaine manière – quelqu’un qui parle une autre langue, qui a une foi ou une sexualité différente –– pour apprendre les façons dont cette personne a vécu la discrimination et ce que vous pouvez faire pour que chaque personne se sente valorisée en raison de ses différences, pas en dépit d’elles.

Nous souhaitons à tous nos membres une Journée internationale de la tolérance 2020 enrichissante et constructive.

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas, président de l’OPSEU/SEFPO
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO