Skip to content
news_notices_french.jpg

La Journée Bell Cause pour la cause est un appel que nous avons tous besoin d'entendre

Bell: cause pour la cause
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les commentaires du genre « mais ressaisis-toi donc » sont de moins en moins fréquents, mais les préjugés à l’égard de la santé mentale persistent encore. La Journée Bell Cause pour la cause nous rappelle qu’il n’y a jamais de mauvais moment pour exprimer ses sentiments, demander de l’aide, offrir de l’aide, ou tout simplement écouter.

L’incapacité à se sentir à l’aise dans ces situations provient de la réaction des autres, de la honte ou de la gêne que l’on peut ressentir. On nous disait autrefois « de ne pas parler de ces choses » ou « lève-toi, fais un effort et tu verras que ça ira mieux ». On sait désormais qu’il n’y a pas à avoir honte et qu’on ne devrait pas balayer du revers de la main les appels à l’aide.

À l’occasion de la Journée Bell Cause pour la cause ce 29 janvier, faisons en sorte que la sensibilisation, la compassion et l’action soient un premier pas vers la guérison et l’édification d’une société plus bienveillante et compatissante. Prenez le temps aujourd’hui, et chaque jour de l’année, d’être à l’écoute de vos propres besoins, mais aussi des personnes qui pourraient avoir besoin de votre aide. Prenez part à la conversation sur la santé mentale et apprenez à détecter les signes chez d’autres personnes.

N’insistez pas, mais n’abandonnez pas une personne dans le besoin; ne jugez pas, mais essayez d’apprendre; ne prétendez pas savoir ce que ressent une personne, mais soyez toujours là pour l’écouter.

La grande famille du SEFPO souhaite à tout le monde une belle journée. Et si ce n’est pas le cas, n’hésitez surtout pas à le dire à quelqu’un.

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO