Skip to content
ops_opseu_french_banner.jpg

Les résidents de Belle River sont d’accord : Public...c’est mieux

Plus de 90 résidents de Belle River et de Lakeshore s’étaient réunis, le 18 février dernier, pour demander au gouvernement de l'Ontario d’ouvrir un guichet ServiceOntario exploité par le service public à Belle River.

Plusieurs personnalités étaient présentes dans la salle bondée, notamment des membres du conseil municipal de Lakeshore, le maire adjoint Al Fazio, la députée d’Essex, Tracey Ramsey, et le député provincial de Windsor-Tecumseh, Percy Hatfield. Monsieur Taras Natyshak, député provincial d’Essex, était l’orateur principal de l’après-midi et Len Elliott, vice-président de la région 1 du SEFPO, le maître de cérémonie.

Room full of people at Belle River Community Meeting

Mickey Riccardi, président de la section locale 154 du SEFPO, a entamé la réunion par un bref historique du guichet ServiceOntario de Belle River. Sa section locale représente plus de 400 travailleurs du secteur public dans la région de Windsor et de Lakeshore, y compris les employés du centre ServiceOntario public de Windsor.

Ce sont ces employés qui étaient venus travailler au guichet de Belle River lors du précédent changement de propriétaire et du déménagement dans des locaux plus grands en 2013. « À cette époque, le gouvernement avait envoyé des employés qualifiés du bureau de Windsor pour maintenir ouvert le guichet ServiceOntario privé de Belle River », a rappelé Mickey Riccardi. « Pendant plus d'un an, des employés de la fonction publique avaient assuré la transition jusqu'à l’arrivée du nouveau propriétaire. »

Depuis le mois de janvier, c’est-à-dire seulement quatre ans plus tard, le guichet est à nouveau sans propriétaire. Cette fois, cependant, le guichet est fermé et plusieurs milliers de résidents de la région doivent vivre sans les services qui sont offerts dans un bureau ServiceOntario. Le gouvernement, qui a lancé des appels de candidatures pour trouver un nouveau propriétaire privé, estime que le bureau ne rouvrira pas ses portes avant la fin juin.

Le député provincial Natyshak, qui a jugé cette situation totalement inacceptable, a demandé l’ouverture d’un guichet ServiceOntario public à Belle River. « Ça nous appartient!, ce n’est pas qu’un joli slogan », a lancé Taras Natyshak. « Nous payons nos services publics avec nos impôts. Ce sont nos services publics. Ils nous appartiennent et ils devraient être publics », a-t-il ajouté sous un tonnerre d'applaudissements.

Un résident, qui s'est présenté comme étant Andy, a expliqué qu'il avait soumis une demande d’exploitant privé, mais qu’il l’avait retirée une fois qu'il avait compris les incertitudes économiques liées à l’exploitation d’un bureau ServiceOntario privé. Il a indiqué que la redevance par transaction que la province verse au propriétaire indépendant est si faible qu'il lui aurait été impossible de payer convenablement le personnel du guichet, d’exploiter le service et de se verser un salaire à lui-même.

D’autres résidents ont raconté s’être déplacés dans des guichets privés situés dans les collectivités voisines et avoir attendu de longues heures avant de pouvoir être servis. Ils ont également exprimé leur exaspération quant à la nouvelle fermeture de leur guichet et au fait qu’ils devront attendre plusieurs mois avant qu’un autre nouveau propriétaire privé ne rouvre le guichet.

« Si on n’avait pas confié l'exploitation à un fournisseur de services privé, Belle River aurait encore un guichet ServiceOntario aujourd’hui », leur a répondu Natyshak. « On peut faire changer les choses. Mais ça prend un gouvernement qui donne la priorité aux services publics. »

Essex MPP Taras Natyshak addresses Belle River Community Meeting

Les résidents ont demandé ce qu'ils devaient faire pour que cela se produise.  Les élus des trois paliers de gouvernement ont encouragé les résidents à communiquer avec Tracy MacCharles, la ministre des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs, et avec la première ministre, Kathleen Wynne, pour leur dire qu'ils veulent un guichet ServiceOntario public.

La conseillère municipale, Linda McKinley, et le maire adjoint de Lakeshore, Al Fazio, ont encouragé les résidents à téléphoner et à envoyer des lettres et des courriels à leurs représentants élus. « Votre conseil municipal veut le meilleur pour la communauté et défendre les intérêts des résidents », a déclaré Linda McKinley.

La députée fédérale Tracey Ramsey a demandé aux résidents d’envoyer une copie conforme de la correspondance qu'ils envoient à la ministre ou à la première ministre au député provincial Natyshak afin que son bureau puisse garder une trace de leur soutien.

Mark Vander Voort, dirigeant du Conseil du travail de district de Windsor, a fait la comparaison avec la campagne de résistance que les résidents de Windsor ont engagée pour combattre la sous-traitance des concierges à l’unique foyer de soins de longue durée de la ville. Malgré le fait que la sous-traitance des services de concierge aient été adoptées, leur campagne a failli réussir puisqu’ils n’ont perdu la bataille que par un vote de différence au conseil municipal. Tout en exhortant les résidents à ne pas renoncer, Mark Vander Voort leur a dit que le seul moyen d'arrêter la privatisation est de maintenir la pression sur le gouvernement libéral.

Les organisateurs de la campagne « Ça nous appartient! » ont réitéré l’appel de Mark Vander Voort et encouragé l’audience à contacter la ministre MacCharles et la première ministre pour leur demander d'ouvrir un guichet ServiceOntario public à Belle River. Après la réunion, les résidents ont rempli des cartes en faveur des services publics qui seront envoyées à la ministre.