Skip to content

Services correctionnels : Meilleur contrat depuis des années, conclu et disponible en ligne

L’équipe de négociation des Services correctionnels est sortie de la table de négociation avec un nouveau contrat rempli de formidables améliorations et sans aucune concession… le meilleur contrat conclu pour les Services correctionnels depuis des années!

La convention collective 2018-2021 est désormais conclue et disponible en ligne pour tous les membres. En raison de la pandémie, l’impression des copies papier est retardée, mais dès que les restrictions seront levées, nous nous en occuperons.

Convention collective 2018-2021 de l’Unité de négociation des Services correctionnels

Voici quelques points saillants de la nouvelle entente. Défilez vers le bas pour voir les détails de chaque gain!

  • Formidables augmentations salariales
  • Meilleurs avantages sociaux
  • Plus de congés
  • Équité pour les employés à durée déterminée (EDD)
  • Meilleure représentation syndicale
  • Heures supplémentaires réparties équitablement
  • Classifications nommées de façon à refléter notre travail

Formidables augmentations salariales!

Augmentation générale des salaires de 7,5 % sur quatre ans pour tous les membres de l’Unité de négociation des Services correctionnels.

Plus :

  • + Rajustement salarial spécial de 7 % sur 4 ans pour les agents correctionnels et travailleurs auprès des jeunes (soit une augmentation totale de 14,5 %!)
  • + Rajustement salarial spécial de 3 % sur 4 ans pour les agents de probation et de libération conditionnelle et les infirmières (soit une augmentation totale de 10,5 %!)
  • + Paiement forfaitaire de 200 $ pour les membres autrefois au sein de l’Unité de négociation unifiée et depuis le 1er juillet 2017 dans l’Unité de négociation des Services correctionnels, et encore employés au 1er avril 2019.

Meilleurs avantages sociaux!

Services psychologiques : améliorations au maximum par demi-heure!

  • Élimination du maximum par demi-heure pour les agents correctionnels et les travailleurs auprès des jeunes (jusqu’à 1 400 $ par année).
  • Tous les autres employés : Le maximum par demi-heure passe de 25 $ à 40 $ (une augmentation de 60 %!).

Couverture des médicaments onéreux : Désormais obligatoire pour tous les membres.

Assurance médicale à l’étranger : Couverture facultative désormais disponible pour tous les membres.

Plus de congés!

Congé de maternité amélioré :

  • Six semaines de plus pour les EDD et les employés saisonniers, qui continuent d’accumuler des crédits (sans rémunération).

Congé de deuil amélioré :

  • Les enfants en famille d’accueil ont été ajoutés au congé de deuil pour les employés réguliers, saisonniers et à durée déterminée.

Plus d’heures de congés compensatoires :

  • 60 heures de CTO peuvent encore être mises en banque jusqu’au 31 décembre 2021.
  • 40 heures de congés compensatoires supplémentaires peuvent être mises en banque jusqu’au 31 décembre 2021.

Amélioration de la paie de vacances des EDD :

  • Rémunération de congé annuel de 6 % au lieu du congé annuel pour les EDD et les travailleurs saisonniers avec au moins cinq années d’ancienneté (par rapport à 4 % pour les EDD et 5,75 % pour les travailleurs saisonniers avant ça).

Équité pour les EDD!

Plus d’ancienneté, amélioration de la mobilité et meilleures chances d’obtenir un poste à temps plein avec les transferts!

Processus de transfert de contrat pour les EDD :

  • Un processus de transfert de contrat permettra aux EDD de prendre leur contrat avec eux lorsqu’ils changent de lieu de travail.

Augmentation des crédits d’ancienneté :

  • Les EDD vont désormais recevoir des crédits d’ancienneté pour chaque heure normale travaillée depuis le 1er janvier 2018.

NOUVEAU! Transferts pour tous les EDD autres que les agents correctionnels, agents des services à la jeunesse, agents de probation et agents de probation et de libération conditionnelle :

  • Tous les EDD autres que les agents correctionnels, agents des services à la jeunesse, agents de probation et agents de probation et de libération conditionnelle ont désormais des ententes de recrutement qui incorporent les transferts pour combler les postes à temps plein vacants.

Meilleure représentation syndicale!

Plus de temps pour trouver un représentant syndical

  • Les membres ont désormais plus de temps pour trouver un représentant syndical. Si vous ne parvenez pas à trouver quelqu’un immédiatement pour assister à une réunion avec l’employeur, la réunion peut être reportée dans les 48 heures.

Représentation des Services correctionnels au Comité mixte d’examen des prestations d’assurance (CMEPA)

  • Deux représentants des Services correctionnels au CMEPA : un du ministère du Solliciteur général (SolGen) et un du ministère des Enfants, des Services sociaux et communautaires (MESSC). Cela signifie que les Services correctionnels seront représentés lorsque des appels et différends concernant les prestations de nos membres sont soumis au CMEPA.

Une meilleure équipe pour le CREEM

  • L’équipe du CREEM des Services correctionnels possède désormais un membre multi-catégories supplémentaire pour le syndicat.

Les postes en soins de santé restent dans l’Unité de négociation des Services correctionnels

  • Si la surveillance des services de soins de santé correctionnels est transférée à un autre ministère, tous les membres qui occupent un poste en soins de santé au sein des Services correctionnels resteront dans l’Unité de négociation des Services correctionnels. (Une victoire pour le personnel infirmier du milieu correctionnel!)

Heures supplémentaires réparties équitablement!

Heures supplémentaires offertes d’abord aux membres à temps plein; meilleures chances pour les EDD d’obtenir des semaines de 40 heures.

  • Lorsque les heures supplémentaires sont réparties correctement, les EDD ont de meilleures chances de pouvoir travailler des semaines de 40 heures et de maximiser leurs crédits.

Classifications nommées de façon à refléter notre travail!

Cette amélioration ouvre la voie à de nouvelles augmentations salariales dans la prochaine ronde de négociations.

  • Infirmière auxiliaire autorisée (anciennement infirmière auxiliaire en soins psychiatriques)
  • Infirmière praticienne (anciennement infirmière en santé publique 3)
  • Infirmière en santé mentale (anciennement infirmière générale 3 qui travaille à titre d’infirmière en santé mentale)
  • Mécanicien/technicien des installations (anciennement mécanicien d’entretien)