Skip to content
opseu_blood-services_copy_fr.jpg

Hémogramme, numéro 7 : Le nouvel accord de principe préserve le droit de grève

Cliquez ici pour télécharger le numéro 7 du bulletin Hémogramme

Dans le numéro 3 du bulletin Hémogramme, nous parlions d’un accord de principe conclu entre le syndicat et l’employeur, une entente que les membres ont rejetée en septembre dernier.

En novembre dernier, les membres avaient donné le feu vert à l'équipe de négociation, avec un mandat de grève impressionnant de 89 %. Avec ce genre de soutien, l’équipe a pu mettre une pression considérable sur l’employeur pour améliorer l'offre rejetée.

Les parties s’étaient entendues sur trois dates de négociation en présence d’un conciliateur, soit les 12 décembre, 27 février et 28 février. Le 28 février, en soirée, la présidente de l’équipe de négociation, Jennifer Johnson, annonçait la conclusion d’un accord de principe.

« L’entente conclue, si ratifiée par les membres, permettra de conserver tous les avantages de l’accord de principe précédent. Mais ce n’est pas tout. Cet accord de principe comporte un nombre très important de gains qui, j’en suis certaine, sauront plaire à nos membres. C’est une excellente entente et les travailleurs de soutien de la SCS peuvent s’en réjouir.

Madame Johnson a déclaré que l'équipe de négociation était particulièrement consciente du désir des membres de conserver leur droit de grève plutôt que de régler leurs différends contractuels par arbitrage.

« Nous avons écouté nos membres et ce nouvel accord le prouve », a-t-elle ajouté. « Le droit de grève reste. »

Madame Johnson a poursuivi en disant que les augmentations salariales contenues dans le nouvel accord étaient supérieures aux normes de l'industrie et en ligne avec ce que reçoit le personnel hospitalier. « Les travailleurs de la SCS membres du SEFPO ont établi un nouveau modèle pour les travailleurs de soutien. »

1er avril 2017, 0,75 %

1er octobre 2017, 1 %

1er avril 2018, 0,75 %

1er octobre 2018, 1 %

1er avril 2019, 0,75 %

1er octobre 2019, 1 %

1er avril 2020, 0,75 %

1er octobre 2020, 1 %

« Pour les chauffeurs, les nouvelles sont encore meilleures en ce qui concerne la rémunération », a-t-elle souligné. « En plus des augmentations salariales semestrielles, les chauffeurs bénéficieront d’une augmentation de un dollar de l’heure à compter du 1er avril 2017. Mieux encore, l’évaluation du poste de chauffeur se poursuit. Alors ce n’est peut-être pas notre dernier mot à cet égard. »

La présidente de l’équipe de négociation a mentionné quelque chose qui était une source de grande frustration pour le personnel de soutien.

« Il est arrivé, certains jours, qu’une clinique du sang ferme ses portes plus tôt que normal », a déclaré Madame Johnson. « Et quand cela arrivait, nos travailleurs de soutien ne se faisaient payer que jusqu’à l’heure de la fermeture. Cette injustice est désormais chose du passé. Les travailleurs se feront payer les heures prévues à l’origine, même si la clinique ferme plus tôt. »

Madame Johnson a dit avoir gardé ce qu’elle considère être la meilleure nouvelle pour la fin.

« Tous les travailleurs seront rémunérés au taux double pour les heures travaillées le dimanche. Certains membres bénéficiaient d’une clause d’antériorité et recevaient plus pour les heures travaillées le dimanche. Mais à partir de maintenant, tous les travailleurs seront rémunérés au taux double lorsqu’ils travaillent le dimanche. C’est un accomplissement fantastique et l’équipe en est particulièrement fière. »

Toutefois, les améliorations ne s’arrêtent pas à la rémunération. Madame Johnson a parlé de gains au niveau des congés payés.

« À partir d’aujourd’hui, les travailleurs occasionnels et temporaires à temps partiel auront droit à deux jours de congé payés par année pour leurs urgences personnelles. Les travailleurs à temps plein en recevront trois, dont un seul déduit de leur réserve de congés de maladie. Ces journées de congé sont essentielles au maintien d’un équilibre sain entre les obligations de la vie personnelle et de la vie professionnelle. »

Madame Johnson a ajouté que l’employeur embauchera cinq agents de collecte à temps plein pour la section locale 5103, qui manque tout particulièrement de personnel à temps plein.

Le président du SEFPO fut l’un des premiers à féliciter Madame Johnson et l’équipe de négociation pour cet accord de principe.

« Cette équipe de négociation a travaillé sans compter pendant de longs mois et fait d’énormes sacrifices personnels pour en arriver là », a déclaré Warren (Smokey) Thomas. « Je sais qu’une des choses qui les a aidés à ne pas se décourager fut le soutien indéfectible des membres. Et bien sûr, le personnel du SEFPO, et tout particulièrement Andrew Ruszczak, était présent à chaque étape.

« Je suis fier de votre ardeur à la tâche et je tiens à vous remercier toutes et tous de votre excellent travail. »

L’équipe de négociation se joint au président Thomas pour remercier sincèrement les membres de leur appui et de la solidarité dont ils ont fait preuve. C’est simple, nous n’aurions pas pu aboutir à cette entente sans vous. Merci d’être restés sur cette route longue et difficile avec nous.

Les dates et endroits du vote de ratification du dernier accord de principe vous seront communiqués sous peu.

Télétribune

Accompagnée d’Andrew Ruszczak, négociateur au SEFPO, l’équipe de négociation conduira une télétribune sur l’accord de principe le jeudi 8 mars prochain de 19 h à 20 h, heure de l’Est, dans le cadre de laquelle ils passeront en revue tous les détails de l’entente. On encourage vivement les membres à participer.

Pour participer, composez simplement le numéro sans frais 1-877-229-8493. À l’invite, entrez l’identificateur 112847.

Ne manquez pas cette occasion d’en apprendre plus sur l’entente et de poser vos questions.

Cliquez ici pour télécharger le protocole d’entente.