Le Sefpo dans les nouvelles

Pour ceux et celles qui ont des problèmes d’alcool, l’alcool dans les supermarchés, ce n’est pas juste!

OPSEU / SEFPO flag
Facebook
Twitter
Email

Joe Fiorito, chroniqueur au Toronto Star, a parlé des dangers de la vente d’alcool dans les supermarchés, et le Star a plus tard publié une lettre au rédacteur du président du SEFPO, Smokey Thomas, corroborant le point de vue de Monsieur Fiorito.  L’article initial peut être lu ici dans le Star, et la réponse de Smokey était la suivante :  

Fiorito sait de quoi il parle lorsqu’il s’agit de la disponibilité de l’alcool. Plus il est facile de s’en procurer et plus les gens en abusent.

L’alcool n’est pas un produit comme les autres. C’est une substance réglementée, et ce, pour de bonnes raisons. Nous sommes nombreux à apprécier un verre d’alcool de temps à autre, mais le fait est que la consommation d’alcool est liée à toute une gamme de préjudices, allant des blessures et traumatismes aux maladies et invalidités.

Même en Alberta, où la vente de bière, vin et boissons spiritueuses est entièrement privatisée, on ne peut pas acheter de bière dans les supermarchés. Et la police albertaine rapporte un taux de conduite en état d’ivresse qui dépasse de trois fois celui de l’Ontario.

L’Ontario a de nombreux problèmes, mais la difficulté d’acheter de l’alcool n’en est pas un. Queen’s Park devrait se concentrer sur des questions plus urgentes. »

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO

Connexe : Le SEFPO dans les nouvelles

Related News