Skip to content
hcdc_opseu_french_banner.jpg

La prestation des soins au premier plan

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les travailleurs de CarePartners membres de la section locale 294 sont en grève depuis le 10 avril. Ils restent déterminés à faire des soins de santé une priorité.

Les infirmières à domicile sont payées à la visite et se sentent constamment obligées de hâter les soins pour maximiser les profits du propriétaire.

« Nous estimons que les infirmières devraient recevoir un salaire régulier pour le travail important qu'elles font », a déclaré le président de la section locale, Christopher Terreberry. « Les dollars du contribuable ontarien devraient aller aux soins de santé, pas aux profits. »

Il y a 18 ans que le gouvernement de l'Ontario s'est mis à sous-traiter les soins de la santé, et ce, en dépit du fait que l'impartition soit plus coûteuse.

CarePartners est un exemple parfait de ce phénomène. Il détient un des 1 400 contrats de service lucratifs décernés par le gouvernement pour fournir des services de soins cliniques et de soins à domicile aux patients. À chaque visite à domicile et/ou en clinique, la propriétaire privée de CarePartners, Linda Knight, encaisse aux dépens des travailleurs qui ne sont pas entièrement payés pour le temps passé au domicile de leurs patients.

Les travailleurs fournissent des services de soins infirmiers, y compris des soins en oncologie, des services de dialyse, des soins en pédiatrie, des soins des plaies et des soins ambulatoires aux diabétiques, pour leur permettre de recevoir des soins tout en restant chez eux.

Le conciliateur a rappelé les deux parties à la table le 30 mai dernier.