Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le budget ne tient pas compte des besoins en soins de santé dans le Nord de l’Ontario

SUDBURY – Le budget provincial publié la semaine dernière ne fait pas grand-chose pour répondre aux besoins en matière de soins de santé des gens du Nord de l’Ontario, a dit le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) aujourd’hui lors d’une conférence de presse.

« Le budget de la semaine dernière n’a rien fait pour passer l’éponge sur une dizaine d’années de coupures », a déclaré Sara Labelle, deuxième vice-présidente du SEFPO, qui préside également la Division des professionnels hospitaliers du syndicat, laquelle représente quelque 25 000 travailleurs dans la province. « L’établissement de soins de santé Horizon Santé-nord (HSN) est un vrai bijou. Mais ce budget ne contient rien pour cette institution. »

HSN est le plus grand réseau hospitalier du Nord de l’Ontario. Toutefois, un rapport publié cette année par HSN nous dit que son taux d’occupation est de 116 pour cent, soit bien au-dessus du taux de 85 % recommandé par l’Organisation mondiale de la santé. Les patients d’HSN se trouvent typiquement entreposés sur des civières à l’urgence, dans les couloirs et, dans le cas d’une personne, un patient de 84 ans, dans un salon-tv commun avec trois autres personnes.

« Le budget de cette année aurait pu en faire beaucoup plus pour Horizon Santé-nord, en annulant par exemple les compressions des années récentes. Mais il ne l’a pas fait », a dit Madame Labelle.

« Ce que le gouvernement a fait plutôt, c’est de créer une crise dans nos hôpitaux, de façon qu’il ait éventuellement une excuse pour confier des services au secteur privé », a-t-elle encore dit, citant la physiothérapie, la technologie de la radiation médicale, les balayages CT et les IRM, des services d’hôpitaux qui peuvent être mis aux enchères pour des intérêts privés appâtés par la perspective de marges de profit bien dodues.

Dans le cadre de la conférence de presse d’aujourd’hui, le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a déclaré que le fait que le budget néglige tant les besoins en matière de soins de santé des gens du nord de l’Ontario ne fait que s’ajouter aux coupures et instances de privatisation des services publics partout dans la province.

« Les gens du nord de l'Ontario travaillent fort, paient des impôts et s'attendent à recevoir des services publics lorsqu’ils en ont besoin », a déclaré Monsieur Thomas. « Mais au lieu de s’assurer que les gens du nord restent fiers de leurs services publics, le gouvernement Wynne ne recule devant rien pour diminuer, couper, privatiser et éliminer les services publics que s’attendent de recevoir des générations de résidents du nord de l’Ontario. »

 

{“fid”:”32359″,”view_mode”:”default”,”fields”:{“format”:”default”,”filename_field[en][0][value]”:”Budget ignores health care needs of northern Ontario”},”type”:”media”,”attributes”:{“alt”:”Budget ignores health care needs of northern Ontario”,”class”:”img-responsive media-element file-default”}}

 

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931; Sara Labelle 905-914-4037