Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Kathleen Wynne prend une « râclée » lors de l’élection partielle de Whitby-Oshawa, dit Smokey

OPSEU / SEFPO flag
Facebook
Twitter
Email

TORONTO – « Hier même, les résidents de Whitby-Oshawa ont livré une réprimande cuisante à Kathleen Wynne. Elle s'est fait dire que ce sont les gens de l’Ontario, et non pas Ed Clark, qui gouverne dans cette province. » C’est le message inéquivoque qu’a tiré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, de la défaite de la candidate libérale de Whitby-Oshawa.

« Ça fait exactement trois ans que Kathleen Wynne a pris la direction de la province », a-t-il ajouté. « Nous la croyions quand elle nous lançait ses belles paroles progressives à la tête, elle serait une première ministre qui favoriserait le dialogue qu’elle disait, une première ministre qui écouterait son peuple. Elle ferait preuve d’empathie, elle deviendrait la politicienne qui fait les choses différemment.

« Eh bien, 36 mois plus tard, nous réalisons que tout ça, c’était des balivernes. En fait, les Ontariens n’ont jamais eu de premier ministre plus arrogant, plus distant et plus déconnecté que Kathleen Wynne. Elle se moque éperdument de l’opinion et des préoccupations des citoyens ordinaires. Plutôt, tandis qu’on l’interrogeait sur les innombrables scandales et enquêtes policières, sur un air offensé, elle a adopté une attitude pharisaïque qui défie la raison et porte insulte à l’intelligence du peuple de cette province. ‑

« Madame Wynne s'est faite l’élue des sociétés, aux dépens de millions d’Ontariens ordinaires. Elle a lancé une attaque directe contre nos services publics en mettant en œuvre un programme agressif de privatisation, qui a déjà coûté plus de 10 milliards de dollars aux Ontariens, des dollars qui, au lieu de contribuer à la construction des hôpitaux, de consolider le secteur des soins à domicile et de développer le système de transports en commun, renforcent la doublure des poches de gros bonnets de la province.

« Madame Wynne veut désormais mettre Hydro One dans les mains des mêmes profiteurs, sans consentement et sans consultation, dérobant ainsi annuellement à la province 1 milliard de dollars de plus et mettant en danger les services et leurs coûts. Et sans vergogne aucune, elle ose affirmer que ce sera bon pour nous. Pense-t-elle vraiment que nous puissions être aussi naïfs?

« C’est possible. Deux jours avant l’élection partielle, Kathleen Wynne a misé sur la visite du beau Justin Trudeau dans la circonscription de Whitby‑Oshawa pour aveugler les gens.  Sa tactique s’est toutefois retournée contre elle. Le jour même de l’élection, elle espérait que mettre du vin sur les étagères des épiceries de la province nous ferait oublier les dégâts qu’elle a causés avec ses pratiques de gestion inadéquates et son gaspillage incessant. Au contraire, la nouvelle nous a rendus plus sobres que jamais.

« Les libéraux viennent juste d’apprendre qu’il est impossible de tromper tout le monde tout le temps. Elle n’a pas réussi à duper les gens de Whitby‑Oshawa. Et à moins qu’elle ne congédie Ed Clark et commence à défendre les intérêts des Ontariens ordinaires, il est certain qu’elle ne dupera personne dans la province en 2018. »

Pour plus d'information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931

Visiter la page d'index sur la lutte contre la privatisation