Skip to content
SEFPO Pensions et prestations

Les changements aux règlements pourraient menacer la représentation égalitaire des syndicats au régime d’OMERS

OMERS, HOOPP and OPTrust logos
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le lundi 4 novembre dernier, le Comité de liaison du régime du SEFPO (CLR) a rencontré les promoteurs des autres syndicats et associations qui comprennent les représentants des travailleurs au Conseil d’administration de la Société de promotion d’OMERS. C’était la première réunion du Caucus des promoteurs des employés d’OMERS (ESOC). 

L’ESOC se consacre à la surveillance des actions du Conseil de la Société de promotion et du Conseil de la Société d’administration d’OMERS, et veille à ce que les promoteurs soient appréciés à titre de partenaires égaux du régime d’OMERS.

Cette première réunion a permis de discuter d’une motion importante qui aura des conséquences fondamentales et graves sur la participation égale des promoteurs membres du Conseil de la Société de promotion d’OMERS. La motion doit être débattue par le Conseil de la Société de promotion dans le cadre de sa prochaine réunion du 14 novembre.

Le Comité de régie d’entreprise a déposé une proposition de changements aux règlements qui auraient les conséquences suivantes :

  1. Autoriser le Comité de régie d’entreprise à exercer son droit de veto sur le choix de représentant des promoteurs, s’il estime que le candidat n’est pas qualifié. Le Comité souhaite aussi que les candidats possèdent un vaste réservoir de compétences, dans le but de faire du conseil un « conseil professionnel », auquel le SEFPO et d’autres syndicats se sont opposés.
  2. Abolir le droit d’un promoteur de destituer leur représentant s’ils ne sont pas satisfaits de son rendement.
  3. Permettre au conseil de considérer tous les sujets confidentiels et de ne rien dire aux promoteurs jusqu’à ce que les changements aux règlements aient été adoptés.
  4. Passer de la pratique actuelle d’avoir un coprésident employé et un coprésident employeur, à un modèle de coprésidence unique.
  5. Établir des mandats à durée limitée de trois ans.
  6. Supprimer l’obligation pour les comités d’avoir une représentation égale entre les employés et l’employeur.

Tous les groupes promoteurs présents ont dit avoir de graves préoccupations au sujet des changements.

Tous les groupes d’employés se sont également mis d’accord durant la réunion pour soumettre une lettre collective exigeant que le vote soit reporté jusqu’à ce que le groupe de promoteurs ait le temps d’analyser la proposition et d’obtenir plus d’information sur les raisons pour lesquelles ces changements sont apportés, ainsi que sur les opinions ou conseils invoqués qui ont conduit à ces décisions.

Cliquez ici pour lire la lettre

Que pouvez-vous faire pour nous aider?

Prenez le temps d’envoyer un courriel au Conseil d’administration de la Société de promotion d’OMERS pour leur dire que nous nous opposons à ces changements.

Nous avons besoin de vous. Protégez votre régime de retraite d’OMERS!