Skip to content
caata_opseu_french_banner.jpg

Nouvelles de négociations du personnel scolaire des collèges

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le personnel scolaire des collèges ratifie sa convention collective et se regroupe

octobre 2012

L’accord conclu à la table de négociation a été ratifié par les membres.  Le taux de participation au vote de ratification s’élève à 45% des membres admissibles; 88,84 % d"entre eux ont voté pour ratifier l’accord.  La nouvelle convention collective expira le 31 août 2014.

L"équipe syndicale du personnel scolaire a accepté l’accord proposé car le gouvernement provincial a menacé d’adopter une nouvelle législation.  En effet, le lundi 27 août dernier, le gouvernement a modifié le projet de loi pour les enseignants des écoles secondaires et primaires, retirant tous les gains réalisés par ces derniers.

Les versions antérieures comprenaient des gains réalisés par la Ontario English Catholic Teachers Association (OECTA) et l"Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO).  Les enseignants auraient le droit de déterminer les tests de leurs élèves, et les enseignants occasionnels à long terme auraient droit à de nouveaux postes à temps plein en fonction de leur ancienneté.

Lorsque le gouvernement a supprimé ces gains du projet de loi 115, les dispositions restantes lui permettent aussi d’ordonner un gel de salaires, d’exiger trois jours sans rémunération et de vider le régime de congés de maladie.

Il était clair que ce gouvernement vise les enseignants et n"allait pas permettre à des grèves.

Le vote de grève imminent du personnel scolaire a eu un impact remarquable sur les négociations

Les collèges ont retiré la totalité de leurs demandes y compris l’embauche des facilitateurs comme une nouvelle classification de l’enseignement à mesure que  le vote de grève du 10 septembre approchait.  Des gains mineurs ont été réalisés pour les enseignants à charge partielle et le rôle des coordonnateurs a été tiré au clair.

Face à un accord qui essentiellement maintient le statu quo ou au risque très réel de reprises importantes à propos des congés de maladie, d’une perte de trois jours de rémunération (1,5 %), et d’aucun gain que ce soit pour le personnel scolaire, l"équipe syndicale de négociation a décidé qu"un recul stratégique serait le mieux.

La négociation n"est pas une activité unique.  Chaque ronde de négociation se fonde sur le passé et elle nous permet de prévoir l"avenir.  Les forces externes ont un impact sur le cours normal de négociation cette fois-ci; toutefois, même le gouvernement décrit cette phase comme une « pause ».  Cette « pause » prendra fin dans deux ans et les membres du personnel scolaire doivent être bien positionnés et prêts à faire avancer leurs revendications relatives à la liberté académique, à l"enseignement en ligne, au recouvrement du salaire, et bien plus.

C’est le moment de se regrouper, de se renouveler, et de se préparer pour la prochaine ronde de négociation

En un an, le personnel scolaire élira un nouvelle équipe de négociation; cependant, le défi le plus important restera le même : le manque de volonté de la part des collèges de négocier les revendications du personnel scolaire.

Les problèmes relatifs à la charge de travail et à l"apprentissage en ligne ne vont pas disparaître.  Le contrôle du personnel scolaire à l’égard du contenu et de l"évaluation des cours sera toujours nécessaire.  Les problèmes qui touchent au personnel scolaire à charge partielle (sécurité de l"emploi, reconnaissance adéquate de leur charge de travail, etc.) continuent à s’aggraver.  L"écart des salaires entre le personnel scolaire des collèges et son groupe de comparaison des universités continuera à s’élargir.

L"employeur a clairement indiqué à la table de négociation qu"il n"était pas disposé à s"engager dans des discussions sérieuses ou à faire avancer les revendications prioritaires du personnel scolaire.

Pour réaliser des gains dans la prochaine ronde de négociations, c’est maintenant qu’il faut commencer à se préparer.

En tant que membres du personnel scolaire, nous avons clarifié nos que enjeux prioritaires, identifié nos préoccupations et nous sommes prêts à défendre nos étudiants et la qualité de l"éducation en Ontario.  L"année prochaine, à mesure que nous retournerons au processus de négociation, l’employeur nous trouvera plus déterminés que jamais.

Résultats du vote d’acceptation du contrat du personnel scolaire des CAAT du 10 septembre 2012

Collège

Section locale

Participation

Acceptation

Rejet

Fanshawe

110

40 %

97,41 %

2,59 %

Lambton

125

51 %

91 %

9 %

St. Clair

138

55 %

71,01 %

28,99 %

Conestoga

237

40 %

83,57 %

16,43 %

Mohawk

240

39 %

86,59 %

13,41 %

Niagara

242

38 %

95,51 %

4,49 %

Sheridan

244

27 %

75,77 %

24,23 %

Georgian

350

56 %

91,46 %

8,54 %

Fleming

352

41 %

94,19 %

5,81 %

Durham

354

56 %

92,31 %

7,69 %

Algonquin

415

19 %

88,98 %

11,02 %

St. Lawrence

417

31 %

98,11 %

1,89 %

Loyalist

420

47 %

95,70 %

4,30 %

La Cité

470

41 %

88,30 %

11,70 %

George Brown

556

36 %

83,61 %

16,39 %

Centennial

558

42 %

92,89 %

6,67 %

Seneca

560

25 %

83,97 %

16,41 %

Humber

562

31 %

90,25 %

9,75 %

Sault

613

52 %

90,48 %

9,52 %

Northern

653

70 %

87,34 %

12,66 %

Cambrian

655

67 %

83,57 %

16,43 %

Canadore

657

55 %

98,73 %

1,27 %

Boréal

673

68 %

97,75 %

2,25 %

Confederation

732

64 %

96 %

4 %

Total du système

 

45 %

88,84 %

11,16 %

 

Votre équipe de négociations :

• Carolyn Gaunt, Collège Cambrian (co-présidente)
• Ted Montgomery, Collège Seneca (co-président)
• Rod Bain, Collège Algonquin
• Gary Bonczak, Collège Fleming
• Benoit Dupuis, La Cité collégiale
• Lynn Dee Eason, Collège Sault
• JP Hornick, Collège George Brown

Contacter votre équipe :

negotiations2012@gmail.com
Vous pouvez nous suivre sur Twitter à @CAATA2012.
Notre page Facebook est :
https://www.facebook.com/OntarioCollegeAcademics

caat-a_bargainingupdate_oct1_fr.pdf