Skip to content
OPSEU College support/soutien. Personnel de soutien a temps plein des colleges.

Bulletin de grève Numéro 7

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Numéro 7, 16 septembre 2011

Les piqueteurs de Thunder Bay « saluent » McGuinty dans sa tournée électorale

Il a fallu patience et flair de limier aux trois piqueteurs du personnel de soutien des collèges pour repérer le premier ministre Dalton McGuinty à Thunder Bay et l’aborder après une étape de sa campagne.

Tard mercredi soir, les trois complices membres du SEFPO – Mary Cory, membre du Conseil exécutif, Elaine Kerr, mobilisatrice à la section locale 612 du personnel de soutien des CAAT, et Mike Fraser, membre du caucus des jeunes travailleurs du syndicat – ont appris que McGuinty passerait à l"usine Bombardier locale tôt jeudi matin. Brandissant pancartes et drapeaux du SEFPO – et bravant une température de moins deux degrés — Mary et Elaine sont arrivées à l"usine peu après 8 h dans l"espoir de parler quelques minutes au premier ministre.

Leur présence devant l"usine a attiré une attention considérable des forces de l"ordre locales et des gardes du corps de McGuinty. Un agent de police s"est approché des deux dames pour leur demander combien d"autres piqueteurs devaient encore arriver.

« Nous avons agité nos drapeaux et fait sonner nos cloches; aucun doute qu"on s"est fait remarquer par tous ceux qui se trouvaient dans les environs – et plus particulièrement par tous ces gardes du corps qui flanquent le premier ministre partout où il va », a déclaré notre sœur Mary.

Après une vigile de trois heures, nos trois acolytes téméraires ont été récompensés de leur détermination. Le premier ministre est sorti de l’usine Bombardier accompagné de Ken Lewenza, président du Syndicat national des travailleurs et travailleuses canadien(ne)s de l"automobile (TCA), et s"est approché du trio d"activistes du SEFPO.

« Nous lui avons fait comprendre qu"il fallait à tout prix qu"il exerce des pressions sur l"employeur pour le faire retourner à la table », a mentionné sœur Elaine. « Il a dit qu"il essaierait de faire venir un médiateur et de garder tout le monde à la table jusqu"à la conclusion d"une entente. »

Afin de ne pas passer à côté d"une telle opportunité, sœur Mary a également exprimé ses inquiétudes face au gel salarial imposé aux employés des services publics, et frère Mike a également profité de l"occasion pour rappeler à McGuinty que les travailleurs des services de développement procéderaient à un vote de grève jeudi.

À date, le premier ministre s"est montré silencieux en ce qui concerne la grève du personnel de soutien des collèges. Jeudi, grâce à l"obstination de Mary, Elaine et Mike, McGuinty a finalement rompu le silence.

Un autre don pour appuyer les travailleurs en grève

La section locale 353 du personnel de soutien du Collège Durham a reçu un don de 4 000 $ jeudi de leurs frères et sœurs de la section locale 354 du personnel scolaire des CAAT.  Au nom de tous les membres de la section locale 353, le président Ryan White a accepté le don en remerciant de tout cœur la présidente de la section locale 354, Madame Debbie Rautins.

Ce don est le troisième qui ait été fait aux travailleurs des collèges en grève depuis le début de la grève, soit depuis le 1er septembre. 1. Les deux autres dons venaient du personnel scolaire des collèges Humber et George Brown à Toronto.

Le processus de planification des manifestations de solidarité du 20 septembre bat son plein

On continue de planifier la Journée provinciale de solidarité organisée par des conseils du travail locaux et de district, qui aura lieu le 20 septembre dans les collèges de toute la province.

Mardi, la Fédération du travail de l"Ontario a annoncé que les conseils du travail locaux et de district affiliés avaient unanimement accepté d"organiser des manifestations au nom des membres du personnel de soutien des CAAT dans la plupart des collèges. En raison de conflits horaires, certains conseils du travail ont dû changer la date de leur Journée de solidarité, qui aura lieu la semaine prochaine.

Une des manifestations les plus importantes aura lieu au Collège Humber (campus de Rexdale), où le Conseil du travail du Toronto métropolitain et de la région de York espère attirer des centaines de supporteurs du mouvement ouvrier pour marcher avec nos membres de la section locale 563.

Les pompiers de Timmins réchauffent les cœurs à Northern et Boréal

Au moins, on n"aura pas vu de neige!

Par un jeudi glacial et venteux à Timmins, un petit groupe de pompiers locaux ont fait leur part avec un dîner de saucisses grillées au BBQ pour environ 60 membres de la section locale 654 du personnel de soutien du Collège Northern et des membres de la section locale 672 du personnel de soutien du Collège Boréal.

« Leur générosité nous a beaucoup impressionnés », a souligné Frank Wright, le président de la section locale 654. « Nos pompiers sont des gens formidables qui savent redonner à leur communauté. Ils savent bien ce que nous traversons pour garder nos bons emplois à temps plein. »

Un jour plus tôt, Gilles Bisson, député provincial NPD, s"est arrêté sur la ligne de piquetage pour distribuer des bols de chili fait maison avec du pain à l"ail.

Entre deux morceaux, les membres de la section locale 654 ont trouvé le temps de composer une petite chanson :

Hé vous, là-bas, vous entendez?
L"employé est vraiment détraqué.
Il ne veut même plus s"asseoir
Alors nous restons sur le trottoir.
SEFPO
SOUTIEN!
SEFPO SOUTIEN!
SEFPO (traduction libre)

Ça swing au Collège Durham!

Qu"est-ce que des chansons comme I Walk The Line, R-E-S-P-E-C-T, (I Can’t Get No) Satisfaction et Beat It ont-elles donc en commun?

On les a toutes entendues jeudi dans le cadre d"une fête dansante que les membres de la section locale 353 ont organisé au pied levé sur la ligne de piquetage devant le Collège Durham.

« Il faisait un peu froid et le vent soufflait fort sur les lignes; ainsi, pour se réchauffer, quelques membres sur la ligne 2 se sont mis à danser », a déclaré Ryan Way, le président de la section locale 353. Nous remercions Richard Bradley, délégué du personnel au SEFPO, et excellent photographe, pour avoir su capturer ces moments pris sur le vif.

Solidarité à tous les membres de la section locale 353!

Les dirigeants du SEFPO font du chemin

Smokey Thomas, le président du SEFPO, et Eddy Almeida, son vice-président/trésorier, ont poursuivi aujourd"hui leur tournée des lignes de piquetage du personnel de soutien des CAAT, avec des arrêts à Thunder Bay, Hamilton et Sarnia.

Frère Smokey doit rencontrer ce matin les piqueteurs du Collège Confederation, à Thunder Bay.

Entre temps, Frère Eddy envisage de rendre visite aux piqueteurs de la section locale 241 du Collège Mohawk, dans sa ville natale de Hamilton, avant de se rendre en voiture au Collège Lambton, à Sarnia, pour passer un peu de temps dans l"après-midi sur la ligne de piquetage avec les membres de la section locale 124. Jeudi, il s"est rendu jusqu"aux campus de Windsor et Chatham du Collège St. Clair, ainsi qu"au campus principal du Collège Fanshawe à London.

Tiré de Facebook…

Facebook est devenu un foyer de médias sociaux, avec des centaines de lecteurs affichant leurs pensées – certaines d"un grand soutien, d"autres pas – sur la grève du personnel de soutien des CAAT et les actions de l"employeur et du syndicat.

Voici un message intéressant qui a été affiché plus tôt aujourd"hui par Bernard Bélanger, qui représente le personnel scolaire des CAAT au Collège Loyalist de Belleville.

Chers amis,
Hier soir, les présidents des sections locales du personnel scolaire ont tenu une conférence téléphonique pour parler des effets de la grève dans les collèges. Il fut intéressant d"entendre les différents styles de gestion des employeurs d"autres collèges dans le cadre de la grève :

  • un collège n"avait pas envoyé la lettre du conseil informant les membres du personnel de soutien qu"ils pouvaient franchir la ligne de piquetage s"ils le voulaient;

  • un autre collège avait interdit au personnel de soutien de franchir la ligne;

  • les dirigeants de nombreux collèges ne savent plus quoi faire parce qu"en plus de leur propre travail, ils doivent aussi faire le travail du personnel de soutien;

  • certains collèges appuient sans réserve leur personnel de soutien en leur servant trois repas par jour et en leur permettant de stationner sur la propriété du collège et d"utiliser les emplacements pour roulotte.

Le ton général de la téléconférence suggérait que les employeurs de la plupart des collèges commencent à se fatiguer de devoir faire le travail du personnel de soutien en plus du leur. Plusieurs gestionnaires ont informé le personnel scolaire qu"ils aimeraient voir la grève se terminer ou du moins que les deux parties se remettent à la table pour relancer les négociations. Il semble que la grève ait un véritable impact sur le système. J"espère que le personnel scolaire continuera d"appuyer nos amis sur la ligne de piquetage. Tout ce qu"ils veulent, c"est obtenir une entente équitable; je suis certain qu"eux aussi seraient heureux de retourner au travail dès que possible. Aidons donc nos amis en nous joignant à eux sur la ligne de piquetage ce vendredi!

Si vous êtes libre vendredi 16 septembre à 13 h, joignez-vous à moi sur la ligne de piquetage du personnel de soutien du Collège Loyalist pour montrer notre solidarité avec nos amis!

Partagez vos projets et vos histoires avec tous vos frères et sœurs!

Rassemblements, activités spéciales, BBQs et manifestations de solidarité avec le personnel de soutien éclatent de partout dans les campus des collèges de tout l"Ontario. Partagez vos bonnes nouvelles avec vos frères et sœurs de toute la province. Demandez à votre délégué du personnel du SEFPO d"envoyer les nouvelles de dernière heure et toute autre information sur ce qui se passe sur la ligne de piquetage à votre Bulletin de grève. Dites-lui d"envoyer ses renseignements à Greg Hamara, agent des communications au SEFPO, à l"adresse ghamara@opseu.org.

télécharger