Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le personnel du centre d’appels du Centre de santé Mackenzie rejoint le SEFPO

Personnel de soutien des hopitaux
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Richmond Hill – Suite au vote du 13 février dernier, les seize membres du personnel du centre d’appels du Centre de santé Mackenzie sont désormais membres du Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO).

Depuis que le Centre de santé Mackenzie a externalisé l’exploitation de son centre d’appels ouvert 24 h sur 24, il y a une dizaine d’années, même s’ils portent l’insigne du Centre de santé Mackenzie, nos nouveaux membres sont employés de la multinationale Sodexo.

Selon Jill McIllwraith, présidente de la Division du personnel de soutien des hôpitaux du SEFPO, le syndicat a déjà une forte présence au Centre de santé Mackenzie, et jouit d’une excellente réputation. « Les nouveaux travailleurs se joignent à quelque 1 000 autres membres du SEFPO, incluant deux unités de négociation du personnel paramédical. Ils ont pu observer l’excellence avec laquelle le syndicat représente ces membres et ils voulaient eux aussi en apprécier les avantages. »

Dès que le travail du centre d’appels a eu changé de mains, Sodexo a réduit la rémunération des employés, a dit Madame McIllwraith. « Les travailleurs ont payé le prix fort. » « Leurs salaires ont été réduits et tous leurs avantages sociaux ont été éliminés. Leur perte fut le gain de Sodexo, une société avec des recettes annuelles qui se chiffrent en milliards. »

« Les travailleurs cherchent aussi à obtenir une certaine sécurité d'emploi », a-t-elle encore dit. « Seuls cinq des seize travailleurs sont à temps plein. Les onze autres sont des travailleurs précaires à durée déterminée, occasionnels ou de garde. Ce sont des problèmes que le SEFPO abordera lorsque viendra le moment de négocier une convention collective. »

Le président du SEFPO s'est dit ravi du résultat du vote. « Le travail dans un centre d’appels est un des plus difficiles qui soient », a déclaré Warren (Smokey) Thomas. « Et quand ce travail est dans un centre d’appels d’un milieu de la santé occupé et stressant, il l’est encore bien plus. Je vois pourquoi ces travailleurs ont besoin d’une formation de quatre mois juste pour apprendre à faire ce travail. »

« Ils adorent leur travail, mais il est temps qu’ils soient payés de façon équitable. Lorsque leur travail a été externalisé, la plupart des travailleurs sont devenus précaires, payés une fraction de ce qu’ils gagnaient auparavant, juste pour qu’une société déjà riche s’enrichisse encore davantage. C’est ça la privatisation. »

« Ainsi, je félicite chaleureusement nos nouveaux membres qui s’apprêtent à négocier leur premier contrat, et leur assure notre soutien et notre expertise, ainsi que la solidarité de 150 000 autres membres. »

Le Centre de santé MacKenzie offre des services de soins de santé à l’Hôpital Mackenzie de Richmond Hill et dans des centres de soins d’urgence à Oak Ridges et Maple, ainsi que dans un établissement à Barrie.

Pour plus d’information : Jill McIllwraith, 519-943-5019