Communiqués bannière

Accord de principe pour les travailleurs de la Société canadienne du sang

Toronto – L’équipe de négociation du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO), qui représente plus de 850 travailleurs de soutien de la Société canadienne du sang (SCS), a conclu un nouvel accord de principe avec l’employeur. Les travailleurs sont sans convention collective depuis l’expiration de leur contrat le 31 mars 2017.

L’entente fait suite à un autre accord de principe, que les membres avaient rejeté. En vertu de cet accord, les différends contractuels auraient été réglés par arbitrage.

« Les membres ont parlé haut et fort », a déclaré Jennifer Johnston, présidente de l’équipe de négociation. « Ils voulaient garder leur droit de grève. Nous les avons écoutés et nous avons été en mesure de préserver ce droit. Et ce nouvel accord de principe mérite bien d’autres cris de joie. »

« Nous avons obtenu des gains substantiels, qui s’ajoutent aux gains obtenus dans l’entente précédente. En termes de salaires, les travailleurs verront le leur augmenter de 1,75 pour cent chaque année du contrat. En plus de cela, les chauffeurs recevront une augmentation horaire de 1 $, tandis qu’une évaluation de leur poste se poursuivra.

« Je suis ravie par le fait que tous les membres obtiendront temps double pour les heures travaillées le dimanche », a continué Madame Johnson. « Ce gain touche des centaines de membres auxquels on demande de travailler le dimanche. D’autre part, tous les travailleurs occasionnels et temporaires à temps partiel auront droit à deux jours de congé payés par année pour urgence personnelle. Les travailleurs à temps plein en recevront trois, dont un qui sera déduit de leur réserve de congés de maladie. »

Madame Johnson a ajouté que l’employeur embaucherait cinq agents de collecte dans la région desservie par la section locale 5103, une région qui manque tout particulièrement de personnel à temps plein.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a qualifié cet accord de principe d’exemple de réussite découlant de la solidarité, de la persévérance et de l’appartenance à un syndicat puissant.

« Ces travailleurs se sont montrés remarquablement unis, ce qui nous a permis de parler d’une seule voix puissante », a-t-il ajouté. « Les travailleurs ont refusé de se contenter d’un bon accord; ils voulaient un super accord.  Et avec un syndicat de 150 000 membres là pour les appuyer, leur objectif est devenu réalité. »

« Je tiens à remercier et à féliciter l’infatigable équipe de négociation, le personnel du SEFPO et nos membres à la SCS, et j’attends avec impatience le vote de ratification. »

Pour plus d’information : Jennifer Johnson, 416-529-6608