Skip to content
opseu_in_the_news_fr.jpeg

Canadore refuse de communiquer le rapport pour « enterrer l’affaire », dénonce le président du SEFPO

De nombreux médias de tout le Nord de l’Ontario rapportent que le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a exhorté le Collège Canadore à publier le rapport d’enquête sur les allégations de brimades, de harcèlement et d’intimidation de la part des cadres supérieurs.

« Le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) accuse le Collège Canadore de vouloir “enterrer l’affaire” », rapporte The North Bay Nugget.

« Le président du syndicat demande à présent que le président du collège, George Burton, ainsi que le vice-président du bureau des admissions et des services aux autochtones et aux étudiants, Shawn Chorney, soient placés en congé administratif pendant que les ministères provinciaux veillent à ce que le rapport soit communiqué aux parties concernées, y compris au syndicat, et que les allégations concernant l’environnement de travail toxique soient pleinement prises en considération.

CTV News rapporte que le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a déclaré à CTV News « qu’il était très préoccupé par le fait que cette affaire soit balayée sous le tapis. »

Bay Today rapporte que Smokey Thomas avait été choqué d’apprendre que le rapport d’enquête ait pu être communiqué aux cadres supérieurs qui faisaient l’objet de l’enquête.

« Les employés qui ont participé à l’enquête avaient reçu l’assurance que leurs motifs de préoccupation ne seraient pas divulgués », peut-on lire dans Bay Today, qui cite le président Thomas. « On apprend maintenant que leurs informations confidentielles peuvent avoir été partagées avec les personnes accusées. Il s’agit d’une violation flagrante de la confiance et de l’équité. Comment peuvent-ils, à présent, se sentir en sécurité et protégés par le Collège? »