Skip to content

Les employés du service de sécurité de l'Université Carleton poussés à la grève

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Ottawa – Les employés du service de sécurité de l'Université Carleton, à Ottawa, sont en grève depuis lundi matin, 10 mars 2014, à 00 h 01.

« Nos membres sont très déçus que nous n'ayons pas pu conclure une entente avec l'Université Carleton », a déclaré Nelson Ross Laguna, négociateur du SEFPO.

« Personne ne souhaite faire la grève, a ajouté Ross Laguna, mais nous ferons ce qu'il faut pour que l'employeur revienne à la table prêt à négocier une entente équitable pour les employés du service de sécurité du campus. »

Les enjeux déterminants qui ont mené à l'impasse sont la sécurité d'emploi et le manque de personnel pour assurer la sécurité du campus.

Alors que le nombre d'étudiants de l'Université Carleton est passé de 20 000 en 2007 à plus de 30 000 aujourd'hui, le nombre d'employés affectés à la sécurité du campus n'a pas augmenté pour répondre à l’accroissement des besoins.

La section locale 404 du SEFPO et la section locale 4600 du SCFP partagent le même délai de grève du 10 mars et les deux syndicats se soutiennent mutuellement afin de conclure des contrats équitables avec l'Université Carleton. La section locale 4600 du SCFP représente les assistants à l'enseignement et les enseignants sous contrat de l'Université Carleton.

Le service de sécurité de l'Université Carleton est composé de 50 employés, notamment des constables spéciaux, des répartiteurs, des agents de sécurité du campus et des patrouilleurs-étudiants.

Renseignements :

Nelson Ross Laguna
Négociateur du SEFPO :
1-800-268-7376, poste 5445
NRossLaguna@opseu.org

Brent Gobeo
Président de l'équipe de négociation
Vice-président de la section locale 404 du SEFPO :
613-295-9040 (c)