Célébration des 12 ans de la Journée de la langue chinoise

Adult teaching child to write Chinese characters
Facebook
Twitter
Email

La Journée de la langue chinoise des Nations Unies est célébrée chaque année le 20 avril. Cette célébration annuelle nous donne l’occasion d’affirmer notre soutien à la communauté chinoise face à l’augmentation du racisme anti-asiatique.

La Journée de la langue chinoise vise à célébrer le multilinguisme et la diversité culturelle et à promouvoir l’utilisation égale des six langues officielles des Nations Unies.

Le choix du 20 avril pour cette journée vient du Guyu (pluie de grains), qui est le 6e des 24 termes solaires selon les calendriers traditionnels de l’Asie de l’est. Cette date vise également à rendre hommage à Cang Jie, qui aurait été l’historien officiel de l’Empereur jaune et l’inventeur des caractères chinois. Le peuple chinois célèbre la fête de Guyu en l’honneur de Cang Jie.

Le chinois est l’une des langues les plus anciennes et les plus parlées au monde. Les nombreuses variétés et dialectes chinois parlés sont un véritable reflet de la diversité. Sans aucun doute, la célébration des langues fait partie intégrante de la compréhension de l’histoire et de la culture des peuples, ce qui nous aide tous et toutes à soutenir les objectifs d’inclusion.

Depuis le début de la pandémie, nous avons assisté à une recrudescence du racisme anti-asiatique. Malheureusement, ce regain alarmant de haine a donné lieu à des actes odieux d’agression verbale et physique. On a aussi vu la diffusion de fausses informations sur la pandémie de COVID-19 incriminant la communauté asiatique et, en particulier, les personnes d’origine chinoise.

C’est inacceptable et nous devons nous unir pour condamner la haine dans les termes les plus vifs.

En dépit de tout cela, nous continuons de voir des personnes d’origine chinoise représentées à des rôles remarquables dans les arts, la santé publique et la télévision.

La croissance de la diaspora chinoise en Ontario et à travers le Canada est un signe que nous avons fait des progrès depuis l’époque où une taxe d’entrée punitive limitait l’immigration chinoise (de 1885 à 1923) et où l’on excluait l’immigration des Chinois au Canada (de 1923 à 1947).

La Journée de la langue chinoise est le moment de mettre en valeur le dynamisme de la communauté chinoise, de manifester notre soutien et de nous engager à lutter contre toutes les formes de racisme anti-asiatique afin de ne jamais revenir sur le passé honteux du Canada.

Solidairement,

JP Hornick, présidente de l’OPSEU/SEFPO
Laurie Nancekivell, première vice-présidente/trésorière de l’OPSEU/SEFPO

Related News