Skip to content

Une Fête du Canada très spéciale

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

La COVID-19 change peut-être la façon dont nous célébrons la Fête du Canada en ce 1er juillet, mais malgré ce que cette pandémie nous a fait subir, nous avons bien des raisons d’être reconnaissants.

En tant que Canadiens, nous avons mis de côté les différences qui nous divisent souvent pour travailler ensemble pour faire en sorte que la COVID-19 n’échapperait pas à notre contrôle. Nous avons tous et toutes fait notre part.

Ceux et celles qui fournissent des services publics de première ligne peuvent envisager l’avenir avec optimisme et confiance.

Vos efforts héroïques durant cette pandémie ne sont pas passés inaperçus et sont appréciés par les personnes que vous servez. Nous espérons que le gouvernement tiendra compte de tout ça et affectera les ressources nécessaires à la prestation des services de haute qualité dont les Ontariens ont besoin.

Il reste bien sûr beaucoup de travail à faire. Le racisme systémique demeure un problème pour les communautés marginalisées. Le racisme systémique doit prendre fin et nous devons continuer d’assurer des chances égales à tout le monde. La réconciliation avec les communautés autochtones doit aussi rester au premier plan de nos priorités. Et une chose que nous avons apprise durant la pandémie, c’est qu’il n’y a pas de pénurie de mauvais employeurs sur lesquels nous devons constamment garder un œil.

Aucun de ces défis ne dépasse nos capacités si nous restons unis et avançons ensemble. Nous n’avons jamais été plus optimistes quant à l’avenir que nous ne le sommes aujourd’hui.

De nos familles aux vôtres, nos meilleurs vœux pour une très heureuse Fête du Canada!

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO

Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO