Menu
Menu
dev_services_opseu_french_banner.jpg

Le piquet d'info au CWSDS suscite un vif intérêt - délai de grève fixé

Le piquet d'info au CWSDS suscite un vif intérêt - délai de grève fixé

Services de développement
Services de développement
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Avec un délai de grève fixé au 6 septembre prochain, les membres de la section locale 249 du SEFPO employés aux Central West Specialized Developmental Services (CWSDS) ont fait le piquet autour de leur lieu de travail mercredi dernier pour demander à l’employeur de prendre la négociation au sérieux.

Les membres de la section locale 249 ont été rejoints par le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, le premier vice-président/trésorier, Eduardo (Eddy) Almeida, et la vice-présidente régionale, région 2, Lucy Morton, ainsi que par des partisans de l'Est de l'Ontario et des membres de la section locale 1005 du Syndicat des métallos, à Hamilton, dont le président, Gary Howe.

Les membres de la section locale 249 sont outrés que la meilleure offre salariale de l’employeur puisse s’arrêter à un maigre dix cents de l’heure. Les membres ont donné un solide mandat de grève à leur équipe de négociation, avec un vote de 91 pour cent en mai dernier.

« Dix sous de l’heure, c’est comme laisser un pourboire d’un cent à la fin d’un repas au restaurant », a déclaré le président Thomas. « C’est honteux. »

Monsieur Thomas a dit à ceux et celles qui se trouvaient sur la ligne de piquetage que tandis que le SEFPO ne négocie jamais avec en tête de faire grève, « vous devez vous préparer pour le pire et espérer le meilleur ». 

Les dirigeants du SEFPO ont promis le soutien inconditionnel du syndicat si les membres venaient à tomber en grève ou en lockout le 6 septembre prochain.

« Sachez que si vous tombez en grève, vous jouissez tous et toutes du soutien indéfectible du syndicat », a déclaré le premier vice-président/trésorier, Eddy Almeida.

« Je suis ici pour manifester ma solidarité », a déclaré Stephen Woods, vice-président du secteur des Services de développement du SEFPO, qui est venu de Napanee en voiture pour l’occasion. « Nous avons déjà passé par des grèves et il est important que nous montrions notre soutien aux autres membres qui passent par là. »

cwsds_foto_i_rotated.jpg

cwsds_foto_iii.jpg

En plus de la question des salaires, d’autres enjeux barrent la route à une entente aux CWSDS, selon les membres de la section locale 249.

Les rangs de la haute direction sont gonflés, à l’instar de leur rémunération, tandis qu’on a observé une chute spectaculaire dans l’effectif de première ligne. Trente postes sont actuellement vacants, ajoutant au stress du personnel restant, a déclaré Sue Walker, présidente de la section locale 249, qui représente les 340 membres du SEFPO aux CWSDS. La direction dit que ces postes sont vacants à cause du montant d’argent qu’elle doit dépenser en heures supplémentaires.                                                                                                   

« Nous avons des attentes en matière de salaires et si l’employeur ne les satisfait pas, nous tomberons en grève », a déclaré Madame Walker. « Il est bon de savoir que le SEFPO est là pour nous. »

Lucy Morton, VPR, région 2 du SEFPO, a résumé le message entendu en disant : « Restez fort et faites preuve de solidarité! ».

Les deux parties retournent à la table le 28 août prochain, guidées par un médiateur nommé par la province. « Nous retournons à la table la semaine prochaine et nous travaillerons fort pour conclure une entente », a déclaré Madame Walker. « Mais si nous n’y parvenons pas, nous savons ce qu’il nous reste à faire. »

Le personnel des CWSDS prend soin de personnes qui vivent avec d’extrêmes handicaps du développement dans les régions d’Oakville, Burlington, Dufferin et Peel. Ils décrivent leur travail comme étant hautement spécialisé et gratifiant, mais aussi astreignant, tant sur le plan physique que psychique, et parfois dangereux.

Pour plus d’information, ou pour soutenir la section locale 249, communiquez avec Sue Walker au 289-260-5915.