Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le rapport final sur l’examen portant sur l’évolution des milieux de travail est « décevant », nous dit le président Thomas

Queen's Park
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) fait bon accueil au rapport final sur l’examen portant sur l’évolution des milieux de travail, mais se dit déçu de ses recommandations médiocres, a dit le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

Le rapport, qui met fin à un examen de deux ans de la Loi sur les normes d’emploi (LNE) et de la Loi sur les relations de travail (LRT) de l’Ontario, « néglige certaines des recommandations les plus importantes qui avaient été faites par le SEFPO et par d’autres syndicats et organismes communautaires », a déclaré Monsieur Thomas.

« Les conseillers ont eu l’occasion de remodeler la démocratie dans les milieux de travail en recommandant un retour aux accréditations par carte et de mettre fin aux grèves et lockouts vicieux entourant la négociation d’un premier contrat en recommandant l’arbitrage de la première convention collective et des lois interdisant le recours aux briseurs de grève. »

« Ces lois auraient protégé mes membres chez CarePartners qui sont restés huit mois sur le piquet pendant que l’employeur se contentait de déplacer le travail. Ces lois auraient permis aux milliers de travailleurs de soutien des collèges de la province d’être syndiqués aujourd’hui et de bénéficier de conditions de travail plus justes. Grâce à ces lois, plus de 4 000 de mes membres qui travaillent à la LCBO n’auraient pas eu à attendre des années pour enfin obtenir une rémunération égale pour un travail égal. »

« C’est un moment critique dans l’histoire du mouvement ouvrier de la province », a déclaré Monsieur Thomas. « Trop de gens restent coincés dans des emplois précaires et doivent se battre pour joindre les deux bouts. Trop de gens se voient refuser le droit à une représentation syndicale. Les employeurs ont trop de pouvoir; ils ne s’intéressent qu’à leurs profits et ne s’arrêtent devant rien pour améliorer leurs résultats financiers. »

« J’attends du gouvernement qu’il apporte des améliorations à nos lois sur le travail qui vont bien au-delà des nombreuses recommandations contenues dans ce rapport. »

Le ministre du Travail, Kevin Flynn, donnera sa réponse officielle au rapport dans la semaine qui vient.

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931