Skip to content
OPSEU College support/soutien. Personnel de soutien a temps plein des colleges.

Programme de garde d’enfants supprimé au Collège Loyalist

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le 30 juin 2012, le Collège Loyalist fermera son Centre pour l’éducation de la petite enfance, un laboratoire offrant des stages de formation aux étudiants du collège. Cette décision touchera quatre membres du personnel de soutien à temps plein et de nombreuses familles dans la région. Les parents sont naturellement en colère contre la fermeture de cette « superbe garderie », selon le témoignage de l’un des parents concernés.

Florry Foster est présidente de la Division syndicale du personnel de soutien des Collèges d’arts appliqués et de technologie. Cette division représente plus de 9 000 membres du SEFPO dans 24 collèges. « Comment pouvons-nous parler de la promotion de bons emplois d’aujourd’hui et de bons emplois pour nos étudiants demain, alors que nous éliminons des emplois de qualité et des laboratoires de qualité pour l’apprentissage ? » a déclaré Florry. « C’est une tendance très inquiétante et nous voulons y mettre fin tout de suite. »

Un des points forts du programme de l’éducation de la petite enfance en Ontario est que chaque étudiant fait quatre stages et travaille directement avec les enfants dans une situation de vie réelle. Toutefois, depuis 2007, 12 programmes sur 30 ont été supprimés dans le réseau collégial.

« Il est ironique que cette fermeture se produise en même temps que l’arrivée de l’école maternelle en journée complète et de la sensibilisation accrue à l’importance des programmes d’apprentissage et de garde d’enfants de haute qualité, » a déclaré Andrea Calver, directrice générale de la Coalition ontarienne pour l’amélioration des gardes d’enfants. « Pourquoi retournons-nous en arrière sur notre engagement vis-à-vis des services de garde de qualité ? Pourquoi essayons-nous d’élaborer les programmes de l’éducation de la petite enfance dans les collèges mais en même temps fermer les laboratoires d’excellente qualité où les étudiants peuvent obtenir de meilleures pratiques en matière de l’éducation de la petite enfance ?  Ça n’a pas de sens. »

La présidente du Collège Loyalist, Maureen Piercy, a cité « des défis financiers » comme raison pour laquelle le collège ferme son centre pour l’éducation de la petite enfance de haute qualité. « Voici ce qui est étonnant pour moi, » a déclaré Smokey Thomas, président du SEFPO.  « Jetez un coup d’œil aux nouvelles sur le Collège Loyalist …  récemment, les étudiants du collège ont obtenu deux médailles d’or et deux d’argent au Concours ontarien des compétences technologiques. Mais les médias ont-ils parlé de la fermeture de la garderie (elle a été peut-être incluse dans la presse locale de Belleville)? Par exemple, les parents qui sont mécontents de la fermeture du centre de garde d’enfants, les craintes de ceux qui ont perdu leurs emplois de 20 ans ou plus ? Si nous apprécions les efforts de relations publiques du collège plus que les excellents programmes de l’éducation de la petite enfance, nous avons vraiment tort. Les présidents des collèges ramassent des primes énormes, mais pourtant en Ontario, on n’arrête pas de couper des emplois décents.  Pour parler de l’éducation de qualité, nous avons besoin d’établir nos priorités correctement. »

Pour de plus amples renseignements :

Emily Visser, agente des Communications du SEFPO