Skip to content
cas_opseu_french_banner.jpg

Les travailleurs de la Société d'aide à l'enfance d'Ottawa ratifient un contrat sans concession

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les travailleurs de la Société d'aide à l'enfance d'Ottawa représentés par le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario ont approuvé avec enthousiasme un nouveau contrat de quatre ans qui comprend une augmentation salariale de 5,9 pour cent sur la durée du contrat, sans aucune concession.

« Nous sommes heureux que nos membres aient approuvé ce nouveau contrat presque unanimement et d'avoir réussi à conclure une entente sans avoir eu à exercer de moyens de pression », a dit Chrisy Tremblay, présidente de la section locale 454 du SEFPO, qui représente plus de 350 travailleurs à la SAE, dans deux endroits à Ottawa.

« Nous avons négocié des services publics de qualité et garanti la création de nouveaux postes permanents plutôt que temporaires », a ajouté Tremblay. « C'est probablement le meilleur contrat qui ait été conclu ces dernières années au sein du secteur ontarien de l'aide à l'enfance. »

L'employeur et le personnel ont conclu un accord de principe la semaine dernière après 10 journées de négociations en tête à tête. Le nouveau contrat a été approuvé la semaine dernière par les membres de la section locale 454. L'entente précédente expirait le 31 décembre 2011.

En plus de l'augmentation salariale de 5,9 pour cent sur quatre ans, le nouveau contrat comprend des améliorations au niveau des conditions de travail des travailleurs occasionnels, des avantages sociaux et de l'indemnité de kilométrage.

Les membres de la section locale 454 ont participé à une table de discussion provinciale (TDP) réussie, alignée sur les normes du secteur des CAS.

« À une époque de coupures et d'austérité comme celle d'aujourd'hui, les membres de la section locale 454 et leur équipe de négociation méritent une chaude main d'applaudissements pour les modalités qu'ils ont réussi à négocier dans leur nouveau contrat », a dit Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO. « Ils ont clairement démontré que nos membres n'ont pas à renoncer à quoi que ce soit et qu'avec de sérieuses négociations, on peut conclure de solides contrats. »

Renseignements :

Chrisy Tremblay, présidente, section locale 454 du SEFPO; tél. : 613-882-7155