Skip to content
news_notices_french.jpg

Journée de la langue chinoise

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

L’Organisation des Nations Unies célèbre la Journée de la langue chinoise chaque année le 20 avril. L’objectif consiste à célébrer le multiculturalisme et la diversité linguistique dans le monde.

Les langues chinoises représentent la richesse et la diversité de la culture chinoise. Il est important, dans la société canadienne, de reconnaître les langues chinoises, maintenant plus que jamais, afin de combattre le racisme croissant et l’isolation à laquelle la communauté est confrontée dans le cadre de cette pandémie de COVID-19.

Le président du SEFPO, Smokey Thomas, demeure attristé par les rapports qui nous parviennent régulièrement concernant la xénophobie sélective visant les communautés asiatiques, et en particulier, la communauté chinoise.

« Notre compassion et notre humanité sont ce qui nous réunit tous, et encore plus particulièrement dans ces temps d’incertitude et d’épreuves. Nous devons nous élever au-dessus de la haine et de la négativité pour traverser ces moments difficiles indemnes », a-t-il dit.

Langue parmi les plus anciennes au monde, le chinois existe depuis des milliers d’années et est issu de la famille de langues sino-tibétaines. De nature complexe, nous ne savons pas quand le chinois s’est séparé de cette famille de langues.

Aujourd’hui, il se compose de centaines de variétés de langues locales qui ne sont pas mutuellement intelligibles. Ces variétés sont généralement classées dans les groupes suivants :

Mandarin

Parlé dans le nord et le sud-ouest de la Chine, le mandarin est la langue chinoise de loin la plus parlée. Ce groupe de langues inclut le dialecte de Pékin à la base du chinois standard.

Wu

Ces variétés sont parlées à Shanghai, dans la plus grande partie de la province de Zhejiang et dans les régions du sud des provinces de Jiangsu et d’Anhui. Le groupe comprend des centaines de formes parlées distinctes, dont de nombreuses ne sont pas mutuellement intelligibles.

Min

Ces variétés proviennent des régions montagneuses du Fujian et de l’est de la province du Guangdong, et forment la seule branche de la langue chinoise qui ne peut être directement dérivée du chinois médiéval. C’est aussi la plus diversifiée.

Xiang

Ces variétés sont parlées dans la province du Hunan et dans le sud de la province de Hubei.

Gan

Ces variétés sont parlées dans la province du Jiangxi et dans les régions voisines.

Hakka

Hakka, qui signifie « familles d’accueil » se rapporte à un groupe de Chinois Han vivant dans les collines du nord-est de la province du Guangdong, dans le sud-ouest de la province de Fujian et dans de nombreuses autres régions du sud de la Chine, ainsi qu’à Taïwan et dans des régions du sud-est de l’Asie, comme Singapour, la Malaisie et l’Indonésie.

Yue

Ces variétés sont parlées dans la province du Guangdong, la province du Guangxi, à Hong Kong et à Macao. Le cantonais est de loin la variété la plus parlée et provient de la ville de Guangzhou (historiquement appelée « Canton »); il est aussi la langue maternelle de la majorité à Hong Kong et Macao.

Les origines du chinois sont attribuées à un homme nommé Cangjie, qui aujourd’hui, demeure un personnage important de la Chine ancienne. Il aurait inventé les caractères chinois à l’époque du légendaire Empereur Jaune, dont le règne commença aux environs de 2698 avant J.-C.

Le chinois est une des six langues officielles de l’ONU depuis 1946.

Je vous invite à célébrer la culture et les langues chinoises et à reconnaître que notre communauté sino-canadienne se trouve dans une période difficile avec la crise de la COVID-19. Le SEFPO ne tolère pas le racisme. Nous restons aux côtés de la communauté chinoise aujourd’hui, demain et toujours.

Warren (Smokey) Thomas, président
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier